VIDEO. Chagall maître du vitrail et "passeur de lumière"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Aline Métais
Le  gigantesque vitrail du message biblique dans le musée Chagall à Nice, il est situé dans l'auditorium du musée.
Le gigantesque vitrail du message biblique dans le musée Chagall à Nice, il est situé dans l'auditorium du musée. © Aline Métais/ France Télévisions

Chagall apporte sa touche finale sur le vitrail pour faire vibrer la lumière et la matière. C'est sa façon de jouer avec, et de laisser transparaître ses animaux fétiches. Une exposition lui rend hommage à Nice jusqu'au 10 janvier prochain.

« Le vitrail est exaltant, il lui faut de la gravité, de la passion. Il doit vivre à travers la lumière perçue. » Voilà ce que disait Marc Chagall sur le vitrail.

Pourtant, rien ne le prédestinait à devenir un peintre aussi connu que Picasso de son vivant. Encore moins un artiste qui s'aventure dans la découpe du vitrail. 

Moïche Zakharovitch Chagalov est né en 1887 à Liozna, près de Vitebsk en Biélorussie. Il est naturalisé français en 1937, change de prénom et raccourcit son nom.

Grâce à ses talents de peintre, il deviendra aussi connu que Picasso ! 

La lumière de de la Côte d'Azur

Il aime Paris mais découvre vite la lumière si particulière de la Côte d'Azur. C'est là qu'il s'installe, à Vence, puis à Saint-Paul-de-Vence où il ouvre son dernier atelier. Il est mort le 28 mars 1985 dans cette commune où il est enterré.

Son œuvre intègre aussi bien des codes du surréalisme que des représentations de la tradition juive. Il élabore sa propre symbolique, crée un bestiaire, un style immédiatement reconnaissable avec ses célèbres personnages qui volent dans les airs.  

Touche-à-tout de génie, artiste infatigable, Chagall s'est aussi essayé à la gravure, à la sculpture, à la poésie, à la mosaïque et finalement à l'art difficile du vitrail.

Vitrail géant 

Dans cette exposition, qui se tient au Musée national Marc Chagall à Nice jusqu'au 10 janvier, nous découvrons le travail de Marc Chagall dans le musée qui porte son nom.

Un parcours pédagogique explique son cheminement vers cet art multiséculaire. Il a lui-même dessiné le vitrail géant qui orne le mur de l'auditorium dans le musée du message biblique. 

Anne Dopffer, commissaire de cette exposition, explique : "dès qu'il s'est intéressé à cet art, les commandes ont afflué des quatre coins de la planète".

Lui, l’artiste juif émigré de Russie, a très vite reçu des commandes pour créer des vitraux dans des églises. On compte 15 édifices religieux disséminés en France (Reims, Metz, Voutezac, Sarrebourg, Assy) et d'autres bâtiments à travers le monde (Allemagne, Grande-Bretagne, Suisse, Israël, Etats-Unis). 

Faire vibrer la lumière

Pour lui, considéré comme le maître du bleu, le vitrail est un art ultime, avec ce mariage du dessin, de la couleur, de la géométrie et de la lumière, c’est une façon de la capturer.

Chagall a développé toute sorte de bleu, c'était sa couleur, il disait "je suis bleu".

Anne Dopffer, commissaire de l'exposition

Chagall apporte sa touche finale avec des traits de grisaille que le peintre appose sur le vitrail pour faire vibrer la lumière et la matière. C'est sa façon de jouer avec les rayons lumineux et de laisser transparaître ses animaux fétiches.  

A la même époque, d'autres artistes ont aussi cherché à attraper la lumière du vitrail. A Vence, l'intérieur de la chapelle Matisse rayonne grâce à des vitraux jaunes et bleus. 

A la Fondation Maeght à Saint-Paul-de-Vence, c'est Joan Miro qui apporte ses aplats de couleur primaire. 

Salle de concert

Comme Chagall était aussi un grand mélomane, il avait pensé à créer une salle de concert dans le musée.  

D'autres manifestations musicales et chorégraphiques sont prévues et annoncées sur le Facebook du musée. 

D'autres évènements comme des visites guidées de l'exposition "Chagall, le passeur de lumière" - spéciales vacances de Noël 2021 - sont aussi relayées sur le réseau social et annoncées notamment ce dimanche 19 décembre

Le jeune public n'est pas oublié et pourra lui aussi découvrir l'oeuvre de Chagall grâce à des ateliers ludiques. 

Les maîtres du vitrail contemporain

Pour créer des vitraux, il faut savoir dessiner, découper le verre. Chagall s'était fait aider par de célèbres maîtres verriers à Reims, comme l'atelier Simon Marq.

Pour comprendre comment on fabrique ces vitraux, direction l'atelier de Nadine et Jean-Marc Valenti à Valbonne.

Le couple travaille ensemble, ils y découpent chaque pièce, chaque morceau de verre.  

La plupart des commandes sont des vitraux contemporains, car sur la Côte d'Azur, il y a peu de vitraux gothiques à rénover ! 

Généralement, expliquent-ils, "les particuliers veulent empêcher un vis-à-vis ou avoir un vitrail chez eux car cela leur rappelle des souvenirs d'enfance."

Soit les clients ont un modèle en tête, soit ils font confiance à l'expérience de Nadine et Jean-Marc. Ils les guident dans cette création qui leur prendra plusieurs dizaines d'heures de travail. 

Chaque modèle est unique car chaque dessin est unique. Comme il existe des verres différents et des nuances de couleurs très variées, les possibilités sont infinies.

La façon de jouer avec la lumière aussi. Comme Chagall, ils sont les nouveaux passeurs de lumière. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.