Coronavirus : une équipe de restaurateurs bénévoles livrent plus de 800 repas par jour au personnel hospitalier

En quelques jours, un chef à domicile a réuni une équipe d’une cinquantaine de bénévoles et reçu plusieurs tonnes de denrées alimentaires. Ils préparent et livrent plus de 800 repas par jour au personnel hospitalier des Alpes-Maritimes, en première ligne face au Covid-19.
Pascal Valladon apporte des repas au personnel médical de l'hôpital Cimiez de Nice.
Pascal Valladon apporte des repas au personnel médical de l'hôpital Cimiez de Nice. © H. Nicolas / FTV
Au départ, ils sont quatre copains restaurateurs qui lancent un appel aux dons et à la main d’oeuvre sur les réseaux sociaux, pour préparer des repas à destination des soignants des hôpitaux des Alpes-Maritimes.

Aujourd’hui, c’est une équipe d’une cinquantaine de bénévoles, dont une vingtaine de professionnels de la restauration, qui livrent 850 repas par jour aux hôpitaux de Cannes, Nice ou encore Grasse.
 
Équipés de protections contre la propagation du Covid-19, les bénévoles préparent et conditionnent les repas dans un restaurant de Saint-Laurent-du-Var, gracieusement prêté.
Équipés de protections contre la propagation du Covid-19, les bénévoles préparent et conditionnent les repas dans un restaurant de Saint-Laurent-du-Var, gracieusement prêté. © H. Nicolas / FTV

Des camions remplis de légumes

« Très rapidement, les bénévoles ont afflué et les dons ont explosé » explique Pascal Valladon, chef à domicile à l’initiative de ce projet.

En quelques jours on s’est retrouvé avec 700 kg de frites et des camions remplis de légumes.

Une quinzaine de fournisseur les approvisionne gratuitement en denrées alimentaires. Le restaurant Oxa, à Saint-Laurent-du-Var, a ouvert ses portes pour que les bénévoles puissent y préparer les repas. Une poissonnerie leur a prêté deux camions pour les livrer. Et l’aventure est lancée.

Pascal Valladon réalise régulièrement des vidéos sur la page Facebook du collectif, pour montrer l’organisation des préparatifs du jour

Redonner le sourire aux soignants

« Le personnel hospitalier est en première ligne face à l’épidémie de coronavirus, on veut simplement les soutenir. C’est juste une histoire humaine » souffle Pascal Valladon.

J’ai une liste de 180 bénévoles en attente et un stock de légumes et de poissons pour deux semaines. Dès la semaine prochaine, on avoisinera les 1000 repas par jour.

Au menu du jour pour les soignants : filet de daurade, tomate provençale et tortillas.
Au menu du jour pour les soignants : filet de daurade, tomate provençale et tortillas. © H. Nicolas / FTV

Côté soignants, ces livraisons spéciales sont très appréciées. « Ça nous facilite la vie de ne pas avoir à cuisiner pour le lendemain, après une journée de travail très fatigante », remercie Claude Borja, cadre de santé à l’hôpital Cimiez de Nice.

Cet élan de solidarité redonne le sourire aux équipes. Elles retournent travailler dans un état d'esprit positif après ces repas.

Les bénévoles l’assurent, tant que les dons arriveront et que l’épidémie ne sera pas derrière nous, ils continueront l'aventure pour apporter un peu de réconfort aux soignants.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société solidarité alimentation