Coronavirus - Ce chef affichant 3 étoiles cuisine pour les soignants et les sans-abris de Menton

Le chef étoilé Mauro Colagreco et son sous-chef Donato Russo préparent 50 repas pour le personnel de l'hôpital La Palmosa de Menton (Alpes-Maritimes). / © Jean-Christophe Routhier/FTV
Le chef étoilé Mauro Colagreco et son sous-chef Donato Russo préparent 50 repas pour le personnel de l'hôpital La Palmosa de Menton (Alpes-Maritimes). / © Jean-Christophe Routhier/FTV

Jeudi 2 avril, la première livraison des repas au personnel de l'hôpital La Palmosa de Menton (Alpes-Maritimes) a eu du succès. Le chef argentin et ses équipes vont désormais cuisiner bénévolement, deux fois par semaine, 75 repas. Sa manière à lui de participer à l'effort de "guerre sanitaire".

Par Loïc Blache & ALH

L'établissement 3 étoiles Michelin avait dû fermer ses portes sur décision du gouvernement pour cause de coronavirus. Mais cette première semaine d'avril, dans les cuisines, ça s'agitait de nouveau un peu.

Le chef Mauro Colagreco et quelques uns de ses employés ont remis leurs tabliers bénévolement pour confectionner 50 repas pour le personnel soignant de l'hôpital La Palmosa de Menton (Alpes-Maritimes).

Comme le Président de la République l'a dit, on est en guerre. Chacun de son côté, on peut faire des actions. Nous, on sait faire à manger, donc il faut donner à manger à nos soldats : en ce moment, ce sont les soignants. C'est important que tout le monde participe à son niveau !
Mauro Colagreco, chef étoilé du Mirazur

Repas froid et produits frais

Au menu de ce jeudi midi : en entrée, une salade de chou rave, navets, radis rouges, saumon, coriandre et citron de Menton ; en plat, une foccacia garnie avec une mayonnaise aux herbes, du jambon, de l'emmental, des œufs, des tomates et de la salade ; et en dessert, la traditionnelle tarte au citron.
 

"Pas mal de produits viennent de notre jardin, comme la coriandre, les citrons, les navets", précise le chef. Le reste vient de dons de ses fournisseurs locaux. Un repas uniquement froid "pour des raisons d'hygiène".
 

Cuisine avec des masques

Hygiène toujours : le chef et son sous-chef ont dû préparer les repas avec des masques. Pas évident quand on a l'habitude de goûter tout ce que l'on cuisine...! "Pour nous, cuisiner, ce sont des gestes qu'on fait automatiquement pour goûter", explique Donato Russo, le sous-chef du Mirazur. Malgré cela, il l'assure : "tout est frais, et quand c'est frais, c'est toujours bon !"
 

Jeudi midi, ces repas ont été distribués aux personnels des urgences, de l'imagerie médicale, des admissions et aux personnels d'entretien. Au pied du centre hospitalier La Palmosa, Lydie et Marion, deux soignantes, jettent un oeil au contenu de leur sac : "Ça donne très faim ! C'est gratifiant de recevoir cela, on se dit qu'on ne fait pas ça pour rien. C'est un honneur, pour nous et pour l'hôpital !"

"Ça nous fait chaud au cœur", complète Elizabeth Benattar, radiologue et présidente de la Commission médicale d'établissement. "Nous recevons beaucoup de témoignages de solidarité. Et là, c'est un moment qui est important pour nous et nous remercions le chef de tout cœur !"
 

Dans les cuisines du "Meilleur restaurant du monde", Mauro Colagreco et ses équipes comptent renouveller l'opération deux fois par semaine, en servant également, grâce au CCAS de Menton, 25 repas pour les personnes sans-abris.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus