Côte d'Azur: la désaffection des Russes

Vladimir Poutine a ordonné l'interdiction ou la limitation des importations de produits agroalimentaires en provenance des pays qui ont adopté des sanctions économiques contre la Russie. Sur la Côte d'Azur, on craint une désaffection des ressortissants russes et une baisse de leur investissements.

Par Olivier Le Creurer

Au Cap Ferrat, les investisseurs fonciers se font de plus en plus rares depuis quelques temps. A Nice, la demande pour les appartements en centre ville fléchit fortement. L'hôtellerie locale, elle aussi, subit une demande en net fléchissement depuis deux mois: -20 à -40%. Des salons comme le MIPIM de Cannes devraient aussi faire les frais d'une forte diminution de la participation russe.

Aujourd'hui, notre soucis est d'accueillir les Russes encore mieux que d'habitude pour qu'ils n'aient pas le sentiment d'un ostracisme. Il y a les politiques et puis il y a les relations personnelles entre les ressortissants de deux grands Etats, explique Michel Tschann Président Syndicat des Hôteliers Nice Côte d'Azur. 

Réactions russes contre embargo
Reportage: M. Brucker, F. Cerulli et J. Juvigny

 

Sur le même sujet

Les + Lus