Déconfinement : tous les refuges du Parc national du Mercantour seront rouverts fin juin

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Lioult .

Envie de grand air et de grands espaces après ces longues semaines de confinement ? Certains refuges appartiennent au Parc National du Mercantour, d'autres au club alpin et de montagne, tous accueilleront les marcheurs prochainement.  Attention : distanciation sociale obligatoire !

Le temps des randonnées est de retour à l'approche de l'été. La période de confinement liée à l'épidémie de Covid-19 est terminée et le Parc National du Mercantour nous tend les bras. Ses 1 801 km² offrent des marches d'exception. Il est conseillé de respecter une distance entre chacun, et d'éviter de se prêter le matériel, et d'utiliser du gel hydroalcoolique. 

Les refuges de montagne donc se préparent à recevoir les randonneurs.

Et ils annoncent la couleur : il y aura quelques contraintes pour respecter les gestes barrières, et éviter toute contagion de  coronavirus. 

Le Parc National du Mercantour annonce donc la réouverture de ses trois refuges.

La Cantonnière

Le refuge de la Cantonnière, situé sur la commune d'Entraunes, le jour J, c'est ce vendredi 5 juin !

Cathy Coppe  est arrivée sur place la veille dans la veille et tout est prêt. Les réservations ont été passées. Le dortoir peut accueillir jusqu'à 18 personnes, deux autres sont prévus pour 5, un pour 4 et il y a deux chambres de deux personnes. 

Le refuge de la Cayolle

Emmanuel Oudot gère depuis trois ans le refuge de la Cayolle, situé sur la commune d'Uvernet-Fours (04).

Il a enregistré sa première réservation pour le 10 juin et il est en train de tout réorganiser. Cette année, les quatre dortoirs de 8 seront chacun dédié à un groupe, avec douche et toilettes pour chacun. La salle de restaurant est suffisamment grande pour respecter la distanciation sociale. Tout sera organisé pour que les randonneurs ne se croisent pas dans les couloirs ( petits déjeuners servis à des heures différentes) et le ménage est prévu avec des produits virucides.

Refuge de Bayasse

Le refuge-hôtel de Bayasse  de Magali Dufour ouvre ses portes très officiellement le 13 juin prochain. Il compte 11 chambres réparties sur 2 bâtiments.

Chaque chambre possède sa salle de bain avec douche et ses WC. Adaptation du nombre de couchages, du service à table, règles de vie en collectivité, tout est précisé à l'arrivée.

Un  protocole et des règles pour les randonneurs

Les règles spécifiques "COVID" de chaque refuge sont rassemblées dans un protocole spécifique signé entre le gardien et son propriétaire, c'est-à-dire le parc. Il est visé par la commune et enregistré par la préfecture. Mais parmi les incontournables : 

► réserver préalablement dans un souci de traçabilité 

►signer la charte d'engagement

►se laver les mains

►apporter des effets personnels (sac de couchage, masque, couette, couverture ou oreiller)

Le parc compte sept autres refuges, qui sont la propriété  de la fédération française des clubs alpins et de montagne. Trois sont situés dans la vallée de la Vésubie ( La Cougourde, Nice et la Madone de Fenestre), deux dans la Tinée (Vens et Rabuons) et enfin deux dans la Roya ( Merveilles et Valmasque). Ils n'ont pas tous confirmé leur date d'ouverture, mais c'est prévu  normalement mi juin. Chacun dispose d'un protocole  adapté à la structure, pour garantir la santé des randonneurs et prévenir tout risque de contamination. Là encore, il est indispensable de contacter de refuge, et de réserver.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité