• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

UNESCO : retrait de la candidature des Alpes de la Méditerranée

Les Alpes de la Méditerranée, un secteur transfrontalier qui s'étend sur le Parc National du Mercantour, le parc italien Alpi Marittime et le domaine marin de la Principauté de Monaco. / © FTV
Les Alpes de la Méditerranée, un secteur transfrontalier qui s'étend sur le Parc National du Mercantour, le parc italien Alpi Marittime et le domaine marin de la Principauté de Monaco. / © FTV

La candidature des Alpes de la Méditerranée a reçu des avis défavorables de la part des experts de l'UICN, l'Union internationale pour la conservation de la Nature. 

Par Coralie Chaillan

C'était l'unique candidature locale à faire partie des biens proposés pour une inscription au patrimoine mondial de l'Unesco. Mais les Alpes de la Méditerranée n'entreront pas au patrimoine mondial de l'Unesco en 2019.

Son secteur est étendu du Parc National du Mercantour, au parc italien Alpi Marittime et comprend aussi le domaine marin de la Principauté de Monaco. En tout, plus 80 communes étendues sur plus de 200 000 hectares. La candidature du site était basée sur le caractère exceptionnel de sa géologie.
 

Laurent Scheyer, directeur adjoint du Parc National du Mercantour nous précise les conclusions de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Les experts mandatés par l'UICN émettent trois réserves. Ils estiment insuffisant le niveau de potection de nos roches sur certaines zones natura 2000, par exemple la faille de Peille ou la côte de Cap martin. L'UICN estime aussi la multitude de gestionnaires constitue une difficulté dans la gestion de ce Bien. Le 3ème point, est purement scientifique et concerne la définition d'un "Bien à valeur universelle exceptionnelle ".

 


A la lecture du rapport, les collectivités locales ainsi que les trois Etats impliqués dans cette candidature (France, Italie, Monaco) ont préféré la retirer avant la 43e session du Comité du patrimoine Mondial de l'Unesco qui a eu lieu à Bakou en Azerbaïdjan. 

Tous les gestionnaires vont maintenant poursuivre le travail afin de consolider le dossier de candidature des Alpes de la Méditerrannée dans l'objectif de la présenter, une seconde fois, en 2021.
 

Sur la protection, l'UICN est très exigeant et nous travaillons à la mise en place d'arrêtés préfectoraux de protection de géotope sur les zones concernées, au niveau de la gestion, nous allons créer un groupement européen de coopération territoriale (GECT), comme nous avons été les premiers à le faire au niveau du Parc du Mercantour. Enfin, sur le caractère "universel et  exceptionnel", nous avons une entière confiance en nos géologues, qui sauront convaincre l'UICN.

 
 

Nouveaux sites classés en France 


En France, les nouveaux sites classés sont les Terres et mers australes françaises qui englobent "les plus grandes des rares terres émergées du sud de l’océan Indien : l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, Saint-Paul et Amsterdam ainsi que 60 petits îlots situés dans la zone subantarctique."
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Live French Fuse

Les + Lus