Ecologie : pour faire face à un afflux constant de visiteurs, les Gorges du Loup prennent des mesures exceptionnelles

Publié le Mis à jour le
Écrit par Véronique Lupo .

Chaque année, les Gorges du Loup sont visitées par des milliers de touristes. C'est donc autant de voitures qui circulent dans ce joyau des Alpes-Maritimes. Pour le préserver, depuis le mois de juin, se garer le long des Gorges est interdit.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Le secteur des Gorges du Loup fait partie de ces sites exceptionnels et  incontournables où tout le monde veut se baigner, faire du canyoning ou randonner, et qui doivent surtout être protégés.

C’est une donc une décision drastique qu’ont pris les maires de Tourrettes-sur-Loup, Courmes et Gourdon : pour faire face au millier de passages quotidiens et de fait à un stationnement anarchique, ils ont décidé d’interdire le stationnement sous peine d’une amende de 135 euros.

On n’a pas souhaité en arriver à cette extrémité parce qu’il y a des acteurs économiques comme les canyoneurs, les bars, les restaurants, les petits commerces. Mais il y a une vraie réflexion à avoir sur comment aborder les Gorges du Loup autrement.

Frédéric Poma, maire de Tourrettes-sur-Loup

Un site plébiscité par les locaux et les touristes comme le démontrent de nombreux témoignages sur les réseaux sociaux.

En temps normal, c’est noir de monde !

Depuis la disparition d’un parking qui permettait aux visiteurs de se garer sans polluer le paysage et l’environnement, se rendre et surtout stationner dans les Gorges du Loup est devenu un véritable casse-tête.

En temps normal c’est noir de monde, parce qu’il y a un accès rapide à la rivière, ce qui n’est plus le cas. Là c’est une demi-heure, voire trois quart d’heure pour pouvoir se garer et s’acheminer jusqu’à ce site.

Bertrand Brouta, guide de haute montagne

Il faut donc dorénavant se garer beaucoup plus loin pour s’offrir une baignade dans la cascade. De quoi dissuader certains vacanciers.  Votre sortie dominicale le long de la rivière pourrait donc vous coûter beaucoup de marche mais aussi une amende de 135 euros. 

Ces premières mesures ne sont toutefois pas définitives. Les maires concernés souhaitent surtout revoir tout l’aménagement du site. Une concertation avec la préfecture doit avoir lieu dans les prochains mois.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité