• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Encore 55 personnes, dont la moitié motards, sont mortes sur les routes azuréennes en 2018

L'accident qui s'est produit sur ce vendredi matin sur le pont Napoléon III à l'entrée de Nice a coûté la vie à une motard. / © X. Demarte / Sdis06
L'accident qui s'est produit sur ce vendredi matin sur le pont Napoléon III à l'entrée de Nice a coûté la vie à une motard. / © X. Demarte / Sdis06

Les routes des Alpes-Maritimes ont été le théâtre de plus de mille accidents corporels l’an dernier. Cinquante-cinq personnes y ont laissé la vie, 1.342 ont été blessées.

Par Michel Bernouin

Alors qu’un motard a perdu la vie ce vendredi dans un accident survenu sur le pont Alexandre III à Saint-Laurent-du-Var, on fait le point sur les derniers chiffres de la sécurité routière dans les Alpes-Maritimes. Et ils ne sont pas bons.

L’année avait pourtant bien commencé, avec une baisse significative du nombre de tués au cours des six premiers mois : 30% de moins en juillet. C’était sans compter un mois de décembre particulièrement meurtrier, avec sept morts (contre un seul l’année précédente) : deux piétons, trois conducteurs de scooters, un motard et un automobiliste.

Résultat : un bilan annuel qui monte à 55 décès, c’est-à-dire autant que l’année précédente selon les statistiques de la préfecture des Alpes-Maritimes.

60% des tués circulaient en deux-roues


Comme toujours, la majorité des tués circulaient en moto ou en scooter de grosse cylindrée au moment de l’accident. En 2018, leur nombre s’élève à 28, un niveau qui n’avait pas été atteint depuis 5 ans. Quatre utilisateurs de cyclomoteurs et deux cyclistes ont également trouvé la mort, ce qui porte à plus de 60% la part des utilisateurs de deux-roues parmi les tués.

Côté bonnes nouvelles – il y en a quand même – on peut noter que le nombre d’accidents corporels poursuit sa chute. Il a baissé de plus d’un tiers en 5 ans. Même tendance pour le nombre de blessés, en recul de 17% l’an dernier et de 37% en 5 ans.
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les péages moins chers pour les usagers réguliers

Les + Lus