Coronavirus : un parfumeur se convertit à la production de gel hydroalcoolique pour les soignants

Remplissage de flacon de gel hydroalcoolique / © Franck Bouis
Remplissage de flacon de gel hydroalcoolique / © Franck Bouis

Sa production est à l'arrêt depuis la mi-mars. Depuis, ce parfumeur est seul dans son usine, avec ses matières premières. Il a ce qu'il faut pour faire du gel hydroalcoolique. Alors pourquoi ne pas faire ce produit, tant demandé par les soignants et les métiers en première ligne. 

Par Coralie Becq

Franck Bouis, ne veut pas trop s'étendre sur le sujet, il est mal à l'aise par rapport à cette médiatisation. Alors parlons de son action plutôt que de lui. 

L'objectif n'est pas de médiatiser cette action, je voulais juste me rendre utile, c'était du bon sens - Franck Bouis

Dans son usine de Vallauris, il produit habituellement des parfums et des produits cosmétiques parfumés à destination de professionnels, mais avec la crise du Coronavirus, l'activité est à l'arrêt. Ses salariés (huit personnes) ont été placés au chômage partiel. Une collaboratrice lui vient en aide ponctuellement pour ce projet caritatif. 
 
L'activité de Franck Bouis est à l'arrêt.
L'activité de Franck Bouis est à l'arrêt.
Un décret ministériel dérogatoire permet aux entreprises qui fabriquent des médicaments, des biocides (produits désinfectants par exemple) ou des cosmétiques de fabriquer du gel. La composition du gel hydroalcoolique est, elle aussi, reglementée par arrêté : Ethanol à 96 pour cent, Peroxyde d'hydrogène, solution à 3 pour cent, Glycérol, Eau purifiée. 

Ce sont des produits que nous avons car ils peuvent entrer dans la composition de cosmétiques - Franck Bouis

Son orgue à parfum s'est donc transformé en mini usine de fabrication de gel hydroalcoolique. Il peut sortir quelques dizaines de flacons par jour. Ce qui représente tout de même 200 litres de gel.

En fait, j'ai fait avec ce que j'avais, il me restait des flacons - Franck Bouis

Franck Bouis dans son laboratoire / © Franck Bouis
Franck Bouis dans son laboratoire / © Franck Bouis
Franck Bouis a débuté cette production dans le but d'aider les professionnels de santé. Il donne 90% de sa production et en vend une petite partie à ceux qui le demande. 

Ce n'est pas l'objectif (de vendre), c'est vraiment du dépannage, parce que j'ai tout ce qu'il faut ici et que c'est important de pouvoir aider - Franck Bouis

Flacon de gel hydroalcoolique / © dr
Flacon de gel hydroalcoolique / © dr

Petits flacons ou gros contenants de 5 litres, pour les infirmières, les ambulances, les pompiers, les demandes ne manquent pas. Une belle initiative qui contribue à l'effort collectif pour endiguer la pandémie. En attendant, n'oubliez pas, restez chez vous! 


==> Autre initiative : celle d'une parfumerie de Grasse qui s'est convertit aussi à la production de gel hydroalcoolique. Elle fourni ainsi des Ehpad et des hôpitaux de toute la région PACA.  Elle espère pouvoir produire bientôt 100 000 flacons par jour. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus