Gens du voyage : les élus de la communauté d'agglomération de Grasse reçus à la sous-préfecture

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Lioult .

Solidaires du maire de Cabris, contraint de recevoir 120 caravanes depuis le 26 juin dernier, les élus ont sollicité un entretien avec le sous -préfet pour obtenir des garanties sur un départ prévu le 15 juillet prochain. 

Ils ont pris leur écharpe tricolore pour aller à la rencontre du sous-préfet de Grasse, Stéphane Daguin. Les élus de la communauté d'agglomération, maire de Grasse en tête avec la sénatrice Dominique Estrosi-Sassone se sont donné rendez-vous en début d'après-midi sur la place du Jeu de Ballon, direction la sous-préfecture, à quelques dizaines de mètres de là. A l'ordre du jour : la solidarité avec le maire de Cabris, contraint suite à un arrêté de réquisition, de recevoir 120 caravanes des gens du voyage, arrivés dans le département le 25 juin et refusés à Cannes et à Antibes. Mis devant le fait accompli, le maire de Cabris, Pierre Bornet, avait d'ailleurs présenté sa démission, ce qui avait été refusé par la préfecture.

 

La préfecture a réquisitionné le Grand Pré de Cabris jusqu'au 15 juillet à 12 heures. Les élus, reçus par le sous-préfet, ont décidé de mandater un huissier si le départ des gens du voyage n'est pas acté au delà de cette date.
 

Ils ont annoncé qu'ils demanderaient le concours de la force publique. Un réunion a par ailleurs été planifiée le 13 septembre prochain, pour éviter que cette situation ne se reproduise l'année prochaine.
 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité