Nouvelle action des avocats devant le tribunal judiciaire de Grasse contre la réforme des retraites

Blocage du palais de justice de Grasse par les avocats, ce mercredi 15 janvier. / © Eric Jacquet/FTV
Blocage du palais de justice de Grasse par les avocats, ce mercredi 15 janvier. / © Eric Jacquet/FTV

Les justiciables n'ont pas pu entrer dans le palais de justice de Grasse, bloqué par une centaine d'avocats, toujours très mobilisés au 9e jour de grève contre la réforme de leur régime de retraite.

 

Par Coralie Chaillan

Tous les dossiers sont renvoyés, les justiciables n'ont plus accès à la justice. Le gouvernement porte la responsabilité de cette situation.

Fabrice Maurel, le Bâtonnier de l'Ordre des Avocats du Barreau de Grasse dénonce un mépris du gouvernement et une impasse dans les négociations.

La sonnerie aux morts a résonné, ce mercredi, à l'entrée du palais de justice. Une façon de faire le deuil de leur ancien régime de retraite. Le nouveau, prévoit, entre autres, la baisse d'1/3 de leur pension et l'augmentation des cotisations de 14% à 28%.

Comment vont faire les jeunes avocats pour s'acquitter de telles charges ? C'est la question que nous nous posons tous dans l'immédiat.

précise Marie Sophie Filippi, jeune avocate au Barreau de Grasse.

 
Un signal de détresse constitué aux moyens des codes pénal, civil et de commerce. / © Eric Jacquet/FTV
Un signal de détresse constitué aux moyens des codes pénal, civil et de commerce. / © Eric Jacquet/FTV

La circulation devant le palais a été ralentie par une distribution de tracts. Les avocats ont également poussé la chansonnette : "Ecoutez-nous Belloubet... Le point levé... Vous n'aurez pas notre liberté." 

Demain, les avocats de Grasse soutiendront leurs confrères de Gap. Et pour les prochains jours, ils attentent les instructions de leurs instances nationales pour entrevoir de nouvelles formes de manifestation.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus