Prison de Grasse : un détenu met le feu à sa cellule et meurt

Publié le Mis à jour le
Écrit par Manon Hamiot
Sa peine venait d'être rallongée, un détenu se suicide à la prison de Grasse.
Sa peine venait d'être rallongée, un détenu se suicide à la prison de Grasse. © Frantz Bouton / MaxPPP

Ce samedi 9 janvier, un détenu de la prison de Grasse a mis le feu à son matelas, connu pour des comportements instables, l'homme de 38 ans est décédé. 

Vers 13 heures ce samedi 9 janvier, un détenu âgé de 38 ans met le feu à son matelas dans sa cellule à la prison de Grasse. Après l'inhalation des fumées dégagées, l'homme est en arrêt respiratoire. "Les agents sont intervenus aussi rapidement que possible en pratiquant un massage cardiaque, mais c'était trop tard" explique un délégué syndical.

"Instable", énième tentative

Qualifié "d'instable psychologiquement", l'homme n'en était pas à sa première tentative.

Plus tôt dans la journée, il avait déjà essayé de mettre le feu, une tentative stoppée. C'était un détenu connu pour son instabilité.

Source syndicale.

Condamné pour agression sur une surveillante

Condamné en appel, le détenu venait de voir sa peine prolongée pour une agression sur le personnel de la prison. "Ce qui aurait probablement conduit au suicide" selon cette même soucre syndicale.

Des incendies courants

"C'est quelque chose de courant, on a l'habitude d'intervenir sur des incendies dans les cellules. On est formé sur les gestes de secours mais, on n'est pas toujurs au bon endroit, au bon moment. Ce qui est moins courant, c'est que le détenu décède." explique le délégué syndical.

Une enquête en cours au commissariat de Grasse, une autopsie est prévue dans les prochains jours.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.