Grève des médecins : un mouvement fortement suivi en PACA

Publié le
Écrit par Cécile Kettanjian et Sidonie Canetto

C'est assez rare pour être souligné, les médecins libéraux sont en grève ce jeudi. Les revendications sont multiples mais la rémunération reste au cœur des débats. En cause, une inflation des démarches administratives qui s’ajoute au temps de travail consacré aux soins médicaux.

Les patients n'auront jamais aussi bien porté leur nom en cette fin de semaine ! Ils devront prendre leur mal en patience ces jeudi 1er et vendredi 2 décembre. Les médecins généralistes ferment leur cabinet pour faire grève. Une grève lancée à l’initiative du mouvement apolitique et non syndiqué "Médecins pour demain" né en septembre 2022.

Syndiqués ou non, tous les médecins généralistes étaient appelés à faire grève pour réclamer une revalorisation de la consultation, refuser le projet gouvernemental d'ajout d'une quatrième année d'internat en médecine générale ou la possibilité, pour certains infirmiers, de rédiger des ordonnances.

Ce jeudi matin, dans les Alpes-Maritimes, 3 médecins sur 4 étaient mobilisés.

Du côté de Marseille (Bouches-du-Rhône) ce jeudi matin, les médecins libéraux en grève se sont rassemblés devant la maison de l’ordre des médecins. Une image peu commune mais qui reflète le malaise que vit la profession. Dans l'après-midi, ils se sont retrouvés devant la CPAM.

Ce mouvement de grève est renforcé par celui des laboratoires d’analyses. C’est le deuxième mouvement social en un mois. Une grogne liée au projet de budget de la sécurité sociale.

Un quart du temps de travail dans les papiers

Dans son cabinet, Renaud Ferrier se saisit d’une liasse de papiers qu’il lâche sèchement sur son bureau.

C’est la pile d’actes qu’on me demande de rembourser parce qu’il manque des pièces. Quand on veut faire du tiers payant voilà ce qu’il se passe. Je vais essayer de voir pourquoi la caisse n’a pas pu enregistrer le document que j’avais envoyé en ligne à sa demande”, lance ce médecin généraliste à Cannes et porte-parole du syndicat FMF Sud (Fédération des Médecins de France).

Un bug de logiciel, un patient issu d’une autre caisse... Renaud Ferrier estime passer le quart de son temps professionnel à accomplir des formalités administratives.

Pour se faire payer 25 euros, si on y passe une heure finalement on laisse tomber et ça devient un acte gratuit.

Renaud Ferrier, médecin à Cannes

Mieux rémunérer les consultations longues

La question de la rémunération ne fait pas consensus parmi les grévistes. Jean-Philippe Arnau préside le syndicat MG France 06. Pour lui, doubler le prix de la consultation avec un tarif appliqué de 50€, “ce n’est pas franchement notre demande”.

En revanche, le syndicaliste défend l’idée d’une meilleure rémunération des consultations longues. “Les consultations deviennent de plus en plus longues pour des gens de plus en plus âgés avec des pathologies de plus en plus lourdes. Ce sont les plus compliquées pour nous surtout quand on rajoute tout le côté administratif.

Ce problème de rémunération et de niveau de vie non rattrapée par rapport à l’inflation est une des causes probablement de la désaffection pour le métier de médecin généraliste qu’on observe depuis plusieurs années et qui va en s’aggravant.

Renaud Ferrier, médecin à Cannes

Avec 5.500 médecins libéraux et salariés dans le département, les Alpes-Maritimes manqueraient de 20% de docteurs.

"Redonnons-nous du temps médical"

Du côté des professionnels bucco-rhodaniens, prendre rendez-vous avec son médecin traitant est de plus en plus dur, les délais sont longs. "Si vous prenez rendez-vous maintenant, la date sera autour du 12 décembre alors que je suis au cabinet du lundi au vendredi, à Marseille en plein centre !", détaille une médecin.

Et si vous déménagez, il est de plus en plus dur de trouver, même en ville, un médecin qui accepte les nouveaux patients.

"On essaye de contenter un maximum de personnes en faisant notre travail du mieux que l’on peut. Mais aujourd’hui on ne nous en donne pas les moyens. Redonnons-nous vraiment du temps médical", clame les professionnels de santé.

Pouvoir passer plus de temps avec les patients, c’est la principale revendication. Une augmentation du  prix de la consultation pourrait permettre aux médecins de pouvoir embaucher du personnel administratif.

Où se faire soigner pendant la grève ?

Si vous aviez des actes médicaux prévus, les médecins prennent en charge les soins urgents, mais pas les renouvellements d’ordonnance et les délivrances de certificats médicaux. Vous pouvez également dépêcher SOS médecin pour venir vous ausculter. De même que vous pouvez solliciter le Samu en composant le 15 qui vous donnera des indications sur la marche à suivre.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité