Il prépare un raid polaire avec un quad à hydrogène

Publié le
Écrit par Cecile Kettanjian

Jason Heap habite Gréolières-les-Neiges et souhaite parcourir sur la trans-Alaska. S’il réunit les fonds nécessaires, il espère partir fin 2024.

Jason Heap est au sommet. Celui de la commune de Gréolières-les-Neiges (Alpes-Maritimes). Aujourd’hui, celui qui travaille dans un magasin de location de skis vise un autre extrême avec son projet d’un raid polaire d’environ 2.500 kilomètres.

À 45 ans, Jason a envie de “repartir à l’aventure”. Pour cet ancien militaire de l’armée anglaise, il s’agit aussi de relever le défi de la cohabitation entre l’homme et la machine. Entre lui et son quad. Un véhicule qui sera équipé d’un moteur rotax à hydrogène fourni par Pipo Moteur, et d'une solution de stockage solide avec son générateurs fournis par la société Flecs Hynnovation. Une société créée en juillet 2022, basée à Bordeaux et fondée par Christopher Sevilla et Eric Leschiera.

C’est au détour d’un chantier pour un bien immobilier que les deux hommes font connaissance à Gréolières-les-Neiges.

Energie verte sur route du pétrole

L’envie d’aventure de Jason et les objectifs de marketing sportif de l’entreprise se cristallisent autour de ce projet de raid polaire. Plusieurs parcours ont été envisagés. Jason espère conduire sur la Trans-Alaska, une route d'approvisionnement qui relie les gisements pétrolifères du nord de l'Alaska à Valdez.

Environ 2.500 kilomètres qu’il espère effectuer, aller et retour, en quatre à cinq jours. 60 kilos d’eau et de nourriture seront d’après lui nécessaires pour ce voyage à deux. Car Jason compte partir avec un caméraman pour filmer l’aventure et les défis environnementaux tels que la fonte des glaces.

Gare aux engelures

Christopher Sevilla donne une première estimation chiffrée du projet entre 800.000 et un million d’euros. De quoi financer le quad haute technologie et les frais de la traversée. “Nous voulons l’aider à mettre en place ce projet en apportant notre solution technique”, explique l’entrepreneur dont la société détient un brevet sous licence AST sur le stockage solide d'hydrogène à base magnésique.

Notre moteur fonctionne dans des conditions extrêmes grâce à des pastilles d'hydrure de magnésium qui sont intégrées dans un générateur pour donner de l’hydrogène gazeux qui alimente le moteur rotax.

Christopher Sevilla

Jason Heap se sent les épaules pour mener l’expédition. “Je sais que les températures peuvent descendre à moins 50 degrés, mais j’ai assez de compétences et d’expérience pour éviter et maîtriser le danger”, explique le Maralpin. Outre les ours polaires, c’est surtout les engelures que Jason redoute. Il prépare des exercices à réaliser pour préserver sa chaleur corporelle.

La société Flecs Hynnovation prévoit également de former Jason à la maintenance du véhicule. Une tâche subtile, mais l’ancien dépanneur automobile est confiant.

Le projet devrait nécessiter deux ans de préparatifs pour un départ fin 2024, début 2025. Les premiers essais de la traversée devraient être lancés en Norvège et en Finlande quand les sponsors auront tendu la main.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité