Ils détruisent les posidonies, les grands yachts interdits de mouillage dans certaines zones les Alpes-Maritimes

La posidonie est une espèce protégée depuis 1988. Les herbiers, poumon de la Méditerranée, sont arrachés par les ancres des grosses unités. Les zones d’interdiction au mouillage seront désormais matérialisées pour les navires de 20 mètres et plus dans les Alpes-Maritimes.

Un herbier de posidonies en Mditerranée.
Un herbier de posidonies en Mditerranée. © BIM/MAXPPP
La posidonie, c'est cette herbe que l'on trouve dans les 25 % des fonds marins de la Méditerranée. Elle occuperait entre 25 000 et 
50 000 km2 des zones côtières. Elle se développe dès les premiers mètres jusqu’à 40 mètres de profondeur.
Les ancres des bateaux de plaisance arrachent les posidonies et détruisent les herbiers.
Les ancres des bateaux de plaisance arrachent les posidonies et détruisent les herbiers. © ERIC DULIERE / MAX PPP
La Posidonie de Méditerranée (Posidonia oceanica) est donc une espèce  aquatique de la famille des Posidoniaceae.  Elle fait office de nurseries et d’abri pour les poissons, elle purifie l’eau en filtrant les matières en suspension, elle fixe le carbone, les fonds meubles, elle atténue la houle ce qui permet de protéger les plages de l’érosion. Pour toutes ces raisons, c'est une espèce protégée depuis 1988.

LES POSIDONIES


A l'époque, la plus grande menace sur les herbiers, c'est une algue toxique proliférante la Caulerpa Taxifolia, qui contre toute attente, finira pas régresser. On constate également que le mouillage de grosses unités endommage des herbiers entiers, avec une ancre traîne dans les fonds marins et arrache tout sur son passage.  La surface occupée par les posidonies s'est réduite ces dernières décennies. Le préfet maritime de la Méditerranée a décidé d'agir.
Le 12 octobre, le Vice-Amiral d’Escadre Laurent Isnard, préfet maritime de la Méditerranée, a signé les premiers arrêtés règlementant le mouillage des navires de 20 ou 24 mètres et plus pour le département des Alpes-Maritimes.
Le 12 octobre, le Vice-Amiral d’Escadre Laurent Isnard, préfet maritime de la Méditerranée, a signé les premiers arrêtés règlementant le mouillage des navires de 20 ou 24 mètres et plus pour le département des Alpes-Maritimes. © Loïc Bernardin/Marine nationale/Défense.

Une nouvelle règlementation

Le préfet maritime a donc décidé de règlementer le mouillage des unités de plus de 20 mètres. Un arrêté cadre existe, il date du 3 juin 2019 et fixe le "cadre général" du mouillage des navires dans les eaux territoriales françaises de Méditerranée.
 
De nombreux plaisanciers viennent en mouillage entre les îles de Lérins pendant la belle saison.
De nombreux plaisanciers viennent en mouillage entre les îles de Lérins pendant la belle saison. © P. LAPOIRIE / MAX PPP

Désormais, d'autres arrêtés détermineront très précisément les zonages en Méditerranée, avec des interdictions de mouillage matérialisées sur les cartes du SHOM.
Pour information, chaque plaisancier a tenu de les avoir à bord et le respect de cette règlementation est assuré par des agents habilités des administrations de l’Etat en mer.

En parallèle, organiser le mouillage sur le littoral, particulièrement fréquenté pendant l’été, va permettre de décongestionner des zones côtières entières, jusqu’alors propices aux conflits d’usage et aux accidents.

est-il précisé dans le communiqué.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
méditerranée mer nature environnement