Cet article date de plus de 5 ans

L'e-sport en quête de reconnaissance légale

Les compétitions de jeux video sont en phase de devenir une activité sportive à part entière en France. Des tournois sont organisés dans des salles, dans des stades et à la télévision. Mais pour se développer, il manque à cette discipline un cadre légal comme il en existe dans d'autres pays.
Les compétitions de jeux video sont actuellement en plein essor en France. Des tournois sont organisés dans des salles, voire même dans des stades. Cette activité se professionnalise, à l'image des autres sports traditionnels. Cet "e-sport" - c'est le nom officiel - se développe cependant sans aucun cadre légal en France.
 

1800 joueurs à la Gamer's Assembly

A Poitiers, à la fin du mois de Mars, la Gamer's Assembly a attiré 1800 joueurs et 18.000 visiteurs. Les équipes se professionnalisent, il y a des managers, des sponsors. Tout cela se chiffre en millions d'euros, c'est en constante augmentation. Certaines finales sont diffusées sur internet, peut-être bientôt à la télé. Il faut donc légiférer. Le député azuréen Rudy Salles est le co-auteur d'un rapport parlementaire qui fait un certain nombre de propositions en la matière.
 

Le Japon, la Corée ...

Objectif: que la France se mette au niveau des pays ou l'e-sport est roi: le Japon, la Corée, la Chine, les Etats-Unis … C'est aussi permettre de créer un cadre légal permettant aux compétions de se généraliser. La Côte d'Azur devrait à l'avenir accueillir des LAN party, en français des tournois de jeux video.
 
durée de la vidéo: 03 min 15
dossier: e-sport

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux événements sorties et loisirs économie numérique économie politique esport sport