L’olivier millénaire de Roquebrune-Cap-Martin reçoit le Prix coup de cœur du concours de l’Arbre de l’année

Raté mais quand même honoré ! L’olivier millénaire de Roquebrune-Cap-Martin dans les Alpes-Maritimes n'a pas gagné le titre du concours de l’Arbre de l’année... Mais il remporte tout de même un prix !

Il aurait vu passer plusieurs grands noms, comme Georges Clemenceau, Raymond Poincaré et Aristide Briand... L’olivier millénaire de Roquebrune-Cap-Martin en Provence-Alpes-Côte d’Azur est "l'heureux lauréat" du Prix coup de cœur du concours l’Arbre de l’année 2023.

Voici les grands gagnants dévoilés sur le site du concours :

Prix du public > Avec 8 051 votes sur un total de 27 555, le Prix du public revient cette année au majestueux hêtre pleureur de Bayeux (Calvados), qui représentait la région Normandie. 

Prix du jury > Le jury, composé de Terre Sauvage, de l’ONF, de l’association A.R.B.R.E.S et de la Ligue de protection des oiseaux (LPO) a quant à lui été décerné son prix au Tilleul de la « Combe droit » de Lapeyrouse (Puy-de-Dôme), qui représentait la région Auvergne-Rhône-Alpes. 

Comme chaque année, la concurrence est extrêmement rude pour ce concours national de l'arbre de l'année. Sur 140 arbres présentés, seuls 14 avaient été sélectionnés en septembre dernier pour porter les couleurs de leurs régions.

Le vote du public avait ensuite été organisé du 8 novembre au 18 décembre 2023.

C’est la commune de Roquebrune-Cap-Martin qui s’est distinguée avec un olivier âgé de... 2 000 ans bien tassées.

 Un arbre qui inspire le respect

Cette année, c’est ce simple olivier qui a décroché la palme de la participation pour la région PACA. Face à sa hauteur, sa présence indéniable, son allure majestueuse et ses 32 mètres de circonférence, seul le silence s’impose. Avec ce concours, cet olivier ancien de 2000 ans passe de l’ombre à la lumière.

La place de cet arbre est dans nos cœurs. Aujourd’hui, je vous parle mais généralement c’est le silence qui s’impose.

Daniel Biso

Adjoint au maire de Roquebrune-Cap-Martin

14 régions étaient en lice. Dans le département des Alpes-Maritimes, deux arbres avaient déjà tapé dans l’œil du jury les années passées. Le frêne de Vence en 2021 et le gros chêne de Saint-Jeannet avait été pressenti en tout début d’année. Mais ces espoirs n’avaient pas abouti.

Au moins 2 000 ans d’une vie rocambolesque

Les époques semblent avoir traversé cet olivier sans l’ébranler. Solide comme un roc, à plus de 2 000 ans, il se tient debout malgré toutes les mésaventures qu’il a traversées.  

On a la quasi-certitude que des romains sont venus vivre ici, au moins des gallo-romains, parce que lorsqu'ils venaient, ils transportaient trois types de culture, la vigne, le figuier et l’olivier. Du coup, on serait au 3ᵉ siècle avant Jésus-Christ.

Christine Didier

Historienne archiviste ville de Roquebrune Cap Martin

 

Cette longue vie aurait pu pourtant bien s’achever en 1925 lorsque ce miraculé est sauvé de la hache des bûcherons qui voulaient en faire du bois de chauffage par Gabriel Hanetaux, ancien ministre des Affaires étrangères qui achète alors toute la parcelle.

Et maintenant ? 

Les trois lauréats vont être photographiés par Emmanuel Boitier, pour une publication dans Terre Sauvage en février. Le hêtre pleureur va par ailleurs représenter la France au concours de « l’Arbre de l’année européen ». Les votes vont s’ouvrir le 1er février prochain sur le site treeoftheyear.org.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité