La neige est tombée à Roubion ! La petite station de ski des Alpes-Maritimes ouvre enfin ses pistes

Le domaine skiable de Roubion-Les Buisses, dans les Alpes-Maritimes, a ouvert partiellement ce mardi. Cette station de ski est considérée comme la plus menacée de France selon la Cour des comptes.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

L'ensemble des 30 kilomètres de pistes et toutes les remontées seront même ouvertes mercredi après une longue attente. Des mois à regarder le ciel pour les professionnels de la montagne, sans que tombe un flocon ou presque. 

La dernière fois que la station a connu un manque de neige aussi important, c'était il y a trente ans.

Ce mardi, un grand manteau blanc a recouvert les pistes et fait disparaitre enfin l'herbe qui donnait à la station un côté triste il y a quelques jours. 30 centimètres en bas des pistes et 50 centimètres en haut. 

C’est le Noël des skieurs et des enfants à Roubion parce que certains étaient même là avant l’ouverture ce matin.

Philip Bruno, maire de Roubion

"Ça redonne le sourire aux salariés et aux commerçants, aux hébergeurs et aux restaurants. Après, c'est la météo qui pourra nous dire jusqu’où on pourra aller", poursuit le maire.

La location de matériel est possible assure la station et les cours dispensés par des moniteurs de l'ESF, l'École du ski français, seront dispensés à partir de ce samedi 2 mars.

Station la plus menacée de France

Début février, la Cour des comptes avait placé Roubion à la dernière place d'un classement de 163 stations de ski dans un rapport. En tenant compte de différents critères, l'institution classait Roubion comme la station la plus menacée de France.

"On n’a pas attendu le rapport de la Cour des comptes pour savoir que nous étions une station vulnérable" réagit Philip Bruno, maire de cette petite commune de près de 150 habitants. 

L'élu local est bien conscient du problème du réchauffement climatique et assure avoir préparé l'avenir sans neige : "Le ski, c'est bien, il faut continuer tant qu’il y a de la neige, mais il faut se diversifier. Via ferrata, VTT de descente grâce au télésiège et randonnées".

Conditionner l'argent public

La Cour des comptes affirme que "les autorités publiques doivent donc conditionner tout soutien public à l’investissement dans les stations, au contenu des plans d’adaptation au changement climatique".

Roubion reçoit 600 000 euros d’argent public chaque année. Là encore, Philip Bruno critique la froideur du rapport : "Là où la cour des comptes fait de la comptabilité, nous sommes sur le terrain et nous faisons de l’aménagement du territoire".

Le prix du forfait adulte est de 20 euros. La Cour des comptes préconise que l'usager paie plus cher, quelle que soit la station, pour réaliser des économies d'argent public. 

Le maire de Roubion poursuit : "Il faut continuer à faire vivre la montagne et la ruralité, sinon demain tout le monde vivra sur le littoral".

En attendant, des promoteurs croient en l’avenir. Avec ou sans neige, beaucoup de chalets sont en construction ou ont déjà été achetés pour des périodes de vacances.