La préfecture du Var a communiqué ce jeudi 22 février sur la mise en place du département en vigilance sécheresse. Pour le moment, pas de restrictions, mais les services livrent des recommandations pour 153 communes varoises à cause du déficit pluviométrique.

Depuis ce mercredi 21 février, 153 communes du Var ont été placées en vigilance sécheresse. C'est ce qu'a annoncé la préfecture du département, ce jeudi. Un florilège de recommandations est pour le moment donné à la population et aux institutions, mais pour le moment, pas de sanctions ni d'interdictions. 

Économiser la ressource

Le déficit pluviométrique à cette période de l'année appelle à "une gestion économe de la ressource en eau" prévient la préfecture. Une attitude "dorénavant fortement recommandée" qui, pour le moment, n'engendre pas d'interdictions. 

La préfecture du Var souhaite que le public utilise "la stricte quantité d’eau nécessaire" limite "des arrosages (à effectuer en nocturne)" et favorise les systèmes économes de distribution d'eau.

Les services de l'État recommandent également l'"installation de systèmes de récupération d'eau de pluie pour l'arrosage et mise en place de techniques d'arrosage économes telles que le goutte-à-goutte", tout comme la "limitation du lavage des voitures et du remplissage des piscines" et la lutte contre les fuites. 

Le comptage de l'eau

Le communiqué de la préfecture stipule qu’au stade de la vigilance, les compteurs ou systèmes de comptage concernant les prélèvements en rivière ou par forage, ainsi que les compteurs d’arrosage des espaces sportifs de toute nature doivent respecter les mesures suivantes : 

  • ils doivent être relevés à une fréquence mensuelle ;
  • la date de relevé du compteur ou du système de comptage, le fonctionnement ou l’arrêt de l’installation, l’index du compteur et le volume prélevé depuis le précédent relevé doivent être enregistrés sur un registre prévu à cet effet.

En cas de contrôle des autorités, ce type de registre devra être présenté.

D'autres mesures à venir ?

La préfecture explique également que les maires "peuvent par ailleurs prendre, par arrêté municipal, des mesures de restriction plus contraignantes et adaptées à la situation locale", avec pour but d'assurer la priorité de l'alimentation en eau potable.

En fonction de l’évolution de la situation, le préfet du Var, Philippe Mahé, "pourra arrêter des mesures de restriction et de limitation des usages de l’eau, par grands bassins-versants, en application de l’arrêté-cadre sécheresse."

Il y a un an, le 17 février 2023, des interdictions importantes étaient déjà en vigueur alors que 85 communes du département sont placées en alerte sécheresse et 2, en alerte sécheresse renforcée. Soit plus d'une ville sur deux.