Mauvaise fin d'année pour l’hôtellerie dans les Alpes-Maritimes

A part dans les stations de montagne les hôteliers azuréens font grise mine en cette fin d'année. Depuis la mi-novembre les hôtels sont moins remplis que l'an dernier.


Pour les fêtes de fin d'année les Italiens ont déserté la Côte d'Azur : "20 à 30 % de moins que l'an dernier à la même période" estime Michel Tschann, président du syndicat des hôteliers Nice Côte d'Azur. Conséquence les réservations de nuitées sont en baisse, "normalement on est complet pour les fêtes, mais ce ne sera pas le cas cette année. La faute à la crise ", peste Michel Tschann.

Une crise qui ne touche pas les hôtels des stations de sports d'hiver. Sur les sommets des Alpes du Sud les établissements 2 ou 3 étoiles sont quasiment tous complets. Un taux de remplissage exceptionnel qui s'explique pour les fortes chutes de neiges tombées début décembre.
Une meilleure année 2012 que 2011
Pour les établissements hôteliers l'année 2012 a été meilleure que 2011, et ce grâce un afflux de touristes russes, japonais ou chinois, plus fortunés.