À Beaulieu-sur-Mer, la Marine nationale ouvre ses portes à des lycéens de Menton

À bord du navire militaire Achéron, des terminales du lycée Pierre et Marie Curie de Menton ont pu découvrir l'univers de la Marine et échanger avec des marins. Une rencontre qui a pu se réaliser grâce à la signature d'un partenariat entre le lycée et la Marine nationale.

Ce samedi, les élèves de terminale du lycée Pierre et Marie Curie de Menton (Alpes-Maritimes) étaient sur le port de Beaulieu-sur-Mer. Pas pour une sortie en mer, non, ils sont venus visiter l’Achéron, un bâtiment de base des plongeurs démineurs de la Marine nationale.

À bord, le lieutenant de vaisseau Augustin Chové les accueille pour leur faire découvrir son quotidien. "Chaque journée est différente", explique-t-il aux lycéens. "On peut avoir de la formation, de l'entretien de matériel, de la préparation de futures missions..."

Face à lui, une quinzaine d’élèves de la classe Défense du lycée Pierre et Marie Curie de Menton. Des lycéens qui, pendant un an, seront notamment sensibilisés à la science politique, à la géopolitique, à la défense et à la cyberdéfense.

"Cet univers m'intéresse beaucoup. Et même si on ne veut pas faire carrière dans ce métier, c'est toujours intéressant de se cultiver et d'apprendre comment notre pays se défend", explique Erwan.

Un partenariat avec un navire de la Marine nationale, cela permet de travailler par l'exemple des situations géopolitiques.

Bruno Morel, professeur d'histoire-géographie

Bruno Morel, qui encadre ces lycéens, poursuit : "au prgramme de la spécialité géopolitique, il y a tous les conflits contemporains, le thème faire la guerre/faire la paix, la maîtrise des océans..."

Face au commandant du vaisseau, chacun a pu poser ses questions. L’occasion, peut-être, de susciter des vocations, comme pour Gaïa, qui rêve de devenir médecin militaire. "J'ai beaucoup aimé cette visite, comprendre la vie des marins et comment fontionne un bateau", dit-elle.

Le milieu des armées et de la Marine est un milieu qui est parfois opaque vu de l'extérieur. Là, c'est l'occasion de leur donner des clefs et de maintenir le lien entre l'armée et la Nation.

Lieutenant de vaisseau Augustin Chové, Commandant du bâtiment Achéron

"Je ne suis pas sûr qu'ils deviendront tous marins, ni qu'ils entreront tous dans l'armée", poursuit Augustin Chové. "Mais, quand ils entendront parler d'événements comme la guere en Ukraine, ils auront un regard plus complet de l'événement."

(Avec Dominique Poulain et Ariane Masséglia, à Beaulieu-sur-Mer)