Depuis environ une semaine, les stations-service de Vintimille en Italie voient plus de Français que d'ordinaire. Ici, pas de manque de carburants et des prix au litre un peu plus avantageux.

Stations-service qui ne peuvent se réapprovisionner en carburants, limitation de vente à 30 litres pour les particuliers (elle a pris fin ce mercredi en fin de journée)... Vous êtes parfois nombreux à devoir faire le tour de plusieurs stations avant de pouvoir faire le plein de votre véhicule.

Cette station de Roquebrune-Cap-Martin dans les Alpes-Maritimes a été réapprovisionnée dans la nuit. Un soulagement pour cet automobiliste qui travaille dans une concession automobile.

J’ai fait quatre stations aujourd’hui, c’est la seule qui a été remplie ! Ça fait 48h qu’il y a plus de SP 95 ou 98. Jusqu'à Monaco, il n'y en a pas !

Un automobiliste

Alors, il remplit un jerrican, même s'il sait qu'il n'en a pas le droit, pour pouvoir alimenter les véhicules qu'il vend dans son commerce. "On connaît les causes de cette pénurie, alors on comprend et on s’adapte."

De l'autre côté de la frontière

À quelques kilomètres de là, à Vintimille en Italie, la pénurie de carburant n'existe pas. Toutes les stations-service affichent tous les carburants.

"Autant faire le plein en Italie, comme ça, on est sûrs de pouvoir rentrer en Bretagne aujourd’hui", expliquent ces trois jeunes hommes qui terminent leur trajet retour entre la Croatie et Saint-Malo.

Pour d'autres, qu'ils soient frontaliers ou non, c'est l'occasion de multiplier les bons plans.

Je viens acheter du foin en Italie pour mes chevaux car on n’a même plus de foin en France. Donc je fais le foin, l’essence, l’alcool, tout quoi !

Une automobiliste

Je suis content car on vend plus de litres, donc on a plus de bénéfices ! On commande plus, et on arrive à satisfaire tout le monde pour le moment.

Robert De Nicola, gérant d'une station-service ENI à Vintimille

Ce professionnel assure qu'il n'a "pas de problème de stockage" de carburants pour répondre à une forte demande.

Différence de prix

Lui, comme ses autres collègues italiens, a aussi un autre avantage par rapport aux Français : le prix du litre. Le diesel s'affiche à 1,804 € et le super, à 1,894 €.

C'est entre 7 et 12 centimes de moins qu'en France pour le diesel (prix relevés ce mardi dans une station de Menton et deux stations de Roquebrune-Cap-Martin). Quant à l'essence, la différence est d'environ 10 centimes.

Un avantage pour les Italiens qui n'est pas fréquent. Depuis les années 1980, quand la France se met à subventionner l'utilisation du diesel, les prix des carburants sont plus compétitifs qu'en Italie. Résultat, les sept stations présentes entre Latte et la frontière italo-française ferment les unes après les autres.

"La dernière à fermer, il y a 7-8 ans, est celle qui était présente à la frontière Saint-Ludovic", se souvient Marcello Orengo, ancien pompiste à Latte qui possède aujourd'hui plusieurs commerces et restaurants prisés des Français.

Attention toutefois au moment de décrocher le pistolet : en Italie, il est toujours possible de se faire servir par un salarié de la station-service moyennant un supplément par litre (21 centimes d'euros à Vintimille). Le prix du carburant devient alors bien moins attractif.

L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité