La ville de Menton peut-être touchée à son tour par le charançon rouge

Les coléoptères baptisés aussi tueurs de palmiers ont été repérés dans une décharge sauvage au bord de l'autoroute. Les troncs de palmiers malades, pesant entre 500 kg et 1 tonne, ont été traités, mais plusieurs semaines après leur découverte. Le mal est sans doute déjà fait.

© France3 Côte d'Azur
Début février, sont découverts 6 énormes troncs de palmiers déposés dans une décharge sauvage en bordure d'autoroute. Des palmiers "colonisés" par des milliers de charançons rouges.
La mairie a immédiatement fait broyer et incinérer les déchets, mais en un mois les charançons ont eu le temps de se propager.
Jusqu'ici, Menton ne faisait pas encore partie des victimes du charançon rouge. Une invasion qui pourrait coûter à la ville une dizaine de milliers d'euros.
Le coléoptère pourrait aussi décimer le portefeuille des particuliers, car il faut compter 2000 euros de traitement par palmier.
La ville de Menton a décidé de porter plainte, tout comme Escota, propriétaire du terrain.
Pour Franck Roturier, en charge du dossier, cela ne fait aucun doute : ces palmiers ont été volontairement déposés. 
Rappel : en cas d'infection, il faut tout de suite prévenir les services de la ville. Le charançon rouge décime un arbre en moins de 5 ans et il n'existe, à ce jour, aucun moyen vraiment efficace de le supprimer.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter