Menton : 150 personnes défilent dans le calme contre le projet du centre pour mineurs non accompagnés

"Non à un foyer de mineurs isolés en provenance de Lampedusa sur Menton" ! C'est avec cet intitulé que le collectif citoyen appelait à manifester ce samedi à 14h devant l’ancien centre de vacances pour les salariés d’EDF à Menton.

A l'appel du collectif citoyen, 150 personnes se sont réunis ce samedi 14 octobre dans le calme pour dire non à l'installation d'un foyer dans l'ancien centre de vacances pour les salariés d'EDF dans le quartier de l'Annonciade.

Ce collectif de citoyen apolitique et pacifique s'interroge tout de même sur la sécurité des femmes et des enfants du quartier, et sur les conséquences en matière de tourisme ou d'économie locale. 

Durant ce rassemblement le collectif a effacé les tags incitants à la haine inscrits sur la facade de l'ancien centre de vacances.

Malgré la lettre du maire de Menton Yves Juhel qui est contre l'installation de ce centre, le collectif déplore le manque de soutien du maire dans leur rassemblement.

Rien n'a été pensé dans ce projet

Alain Comman, représentant du collectif citoyen

Beaucoup d'habitants du quartier sont inquiets du fait de sa proximité avec le site classé du monastère, et par la crainte d’une hausse de l’insécurité. Certains craignent aussi une dévaluation du prix de l'immobilier dans le quartier. L'éloignement avec le centre-ville est aussi au coeur de leurs inquiétudes. 

Une pétition en ligne a été lancée et recueilli à ce jour, samedi 18h, 892 signatures sur 1 000 espérées.

A 15h, le rassemblement s'est dispersé dans le calme.  

 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité