Menton : des jam session en ligne pour garder le contact entre étudiants

Le campus de Sciences Po est fermé depuis le lundi 16 mars. Une plateforme en ligne permet aux étudiants de rester en contact et de poursuivre les cours à distance.

Pendant leur période de confinement, des étudiants de Sciences Po Menton organisent des "jam session" en ligne.
Pendant leur période de confinement, des étudiants de Sciences Po Menton organisent des "jam session" en ligne. © DR
Des 300 étudiants du campus de Sciences Po, il n'en reste qu'une poignée sur Menton ; la majorité est rentrée se confiner chez elle, ailleurs en France et à l'étranger. Alors, pour garder contact avec les collègues, ils utilisent la plateforme en ligne Zoom.

Jeudi 19 mars, une étudiante a ainsi animé pour ses camarades un cours de crossfit et, le soir, c'est une dizaine d'étudiants musiciens qui s'est connectée en même temps pour proposer aux autres une jam session par écrans interposés avec guitare, piano, violon, darbouka... "C'est sympa, ça permet de passer le temps", explique Paul, 20 ans, en deuxième année à Sciences Po et confiné à Menton. "On récupère les heures de sommeil qu’on a accumulé à cause du travail, on a le temps de lire, de nous avancer dans les devoirs. On regarde un peu -beaucoup ?- Netflix. On s'occupe comme un peu..."
 

Les cours reprennent lundi 23 mars, en ligne

"On lit, on appelle nos amis", poursuit sa colocataire, Melissa, 19 ans. "On s'est mis au sport (crossfit) aussi. C'est plus cool de faire cela à deux. Mais ce qui manque le plus, c'est de retrouver ses amis, de boire un verre avec eux..." Pour le reste, les élèves utilisent essentiellement les réseaux sociaux pour se donner des nouvelles. Ainsi, "personne n'est vraiment seul en ce moment", explique Antoine, en deuxième année. Certains se sont même "mis à disposition du CCAS", s'enthousiasme Yasmina Touaibia, la directrice de Sciences Po Menton.

Cette semaine de fermeture, l'institution, elle, l'a utilisée pour mettre en place ses cours à distance, qui redémarreront le lundi 23 mars grâce à cette même plateforme en ligne. "Ce sont des visios géantes où enseignants et étudiants se connectent en même temps. On peut ainsi partager les écrans, faire des exposés...", détaille la directrice de l'institution. Car la fin d'année approche à grands pas : il ne reste plus que cinq semaines de cours.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 musique société solidarité