Des oursins géants servent de nurseries à poissons dans le port de Menton

Sous les pontons du port de Menton Garavan, 12 oursins artificiels taille XXL et de faux herbiers ont été accrochés sous les pontons. Objectif : permettre aux poissons juvéniles de grandir à l'abri des prédateurs.

Les oursins artificiels ont été assemblés sur le quai avant d'être immergés sous les pontons voisins.
Les oursins artificiels ont été assemblés sur le quai avant d'être immergés sous les pontons voisins. © M.B./FTV
Sur le quai du port de Garavan, à Menton (Alpes-Maritimes), un drôle d'animal qui prend forme. Un oursin de 20 kilos pour un mètre de diamètre, conçu par la société montpelliéraine Seaboost. Son rôle : être une mère poule pour les bébés poissons…

"Les petits individus vont avoir de la nourriture sur les surfaces, des volumes où se réfugier quand un prédateur arrive, explique Joffrey Capet, ingénieur éco-conception Seaboost. Le prédateur ne va pas pouvoir pénétrer dans les piquants et dans l'oursin. La cachette va augmenter le taux de survie des espèces."

Plastique biosourcé

Cet oursin est composé de piquants en plastique biosourcé, c'est-à-dire fabriqués à partir de matériaux naturels. Chaque année, des plongées permettront d'étudier l'appropriation de ces oursins et de ces herbiers par la faune méditerranéenne.

"Les ports ont généralement une image assez négative en termes de pollution, observe Bastien Ravasio, le responsable marketing et environnement des ports de Menton. Le but est de ramener la vie dans ces ports grâce à ces oursins et herbiers qui permettent à des espèces locales qui peuplent les côtes comme les loups, les sars et les dorades, de revenir et de se réapproprier les ports."
 
Financée par les ports de Menton et l'agence de l'eau, l’installation de ces 12 oursins et des herbiers qui les accompagnent représentent un coût de 110.000 euros.

Des nouveaux habitats du même type seront posés dans le Vieux port en septembre prochain. A Cannes, d’autres nurseries à poissons ont été installées. Comme celles posées à Golfe-Juan, elles prennent la forme de cages en métal, remplies de coquilles d'huîtres.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement méditerranée mer nature
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter