Sécheresse : vers de nouvelles restrictions dans les Alpes-Maritimes et le Var ?

Publié le

Un épisode de sécheresse particulièrement inquiétant pour l'agriculture touche le Sud-Est de la France. Des mesures de restrictions pourraient être annoncées par la préfecture dès ce mercredi 30 mars.

Les départements des Alpes-Maritimes et du Var pourraient être placés en alerte "sécheresse" dans les prochains jours, avec par conséquent, l'annonce de nouvelles mesures de restrictions. Le comité des ressources s'est réuni vendredi 25 mars en préfecture pour évaluer la situation.

Une réunion est prévue ce mercredi 30 mars.

Pour le moment, l'ensemble du département des Alpes-Maritimes a été placé en vigilance "sécheresse" par arrêté préfectoral en date du 9 mars.

Une étape qui n'impose pas de restriction particulière, mais a pour but d’inviter les usagers à adopter des attitudes de consommation d'eau plus économes.

Maigre consolation, de petites pluies sont annoncées ce mercredi :

Vers des interdictions ? 

Les prochaines restrictions pourraient concerner :

  • l'arrosage des pelouses,
  • des espaces verts,
  • le lavage des voitures
  • le remplissage des piscines des particuliers.

Touët-sur-Var, dans les Alpes-Maritimes, on applique déjà des restrictions. La fontaine sur la place centrale ne coule plus. C'est la première fois que de telles mesures sont appliquées aussi tôt dans l'année. Pour leur alimentation en eau, les 800 habitants ont recours à une eau pompée à 16 mètres sous le fleuve du Var.

Pour rappel, tous les brûlages de végétaux sont interdits sur l’ensemble du territoire des Alpes-Maritimes.

Déficit de précipitations

Si des épisodes de fortes pluies ont touché certaines zones en France, notamment au Sud-Ouest, au cours du mois de mars, les Alpes-Maritimes et le Var n'ont connu que très peu de précipitations.

D'après le dernier bulletin du service public d'information sur l'eau, les sols se sont asséchés sur le pourtour méditerranéen. Le déficit a atteint 30 à 50% de l’intérieur du Var à la Côte d’Azur.

Le déficit pluviométrique risque de poser problème pour cet été. La recharge des nappes phréatiques est jugée "peu satisfaisante" par le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM)Les stocks seraient encore insuffisants pour garantir un été sans "arrêté d'alerte renforcée". 

Les professionnels de l'agriculture en alerte

Les relevés hygrométriques servant à mesurer le stress hydrique des plantes ne sont réalisés qu'en période estivale, rapporte l'Office national des forêts (ONF) de Saint-Vallier-de-Thiey. Mais pour l'instant, la végétation ne semble pas souffrir de la sécheresse. Ce n'est pas encore la période où les végétaux ont le plus besoin d'eau pour leur développement.

L'été s'annonce toutefois compliqué pour les cultures. Le président de la Fédération Départementale des Syndicats d'Exploitants Agricoles FDSEA 06 a exprimé son inquiétude au micro de France Bleu Azur ce lundi matin.

Face à l'urgence, il attend des mesures strictes de la part de la préfecture :

Le déficit en eau est là depuis le mois d'août l'an dernier, il n'y a pas eu de pluie à l'automne, et le mois de mars a été sec, ce n'est pas "le mois de fous" très pluvieux comme on l'appelait jadis.

Le président de la FDSEA des Alpes-Maritimes Jean-Philippe Frère.

La sécheresse est déjà visible, notamment du côté du lac du Broc (06). Au total, depuis le mois de septembre, l'étendue d'eau a perdu 7 mètres de hauteur. 

Même inquiétude dans le Var

"On a un printemps bien compliqué. On n'avait pas encore eu une sécheresse aussi précoce", déclare Fabienne Joly, présidente de la chambre d'agriculture du département.

"Certains secteurs vont être durement touchés, cela va être un été très difficile pour les filières qui nécessitent de l'eau en intensif, comme les vignes ou encore les plantes à parfum"

Nous allons militer pour que l'agriculture ne soit pas trop touchée. Il va falloir qu'on maîtrise l'arrosage.

Fabienne Joly, présidente de la chambre d'agriculture du Var.

Risques d'incendies

Le temps sec augmente les risques de feux de forêt. Ces derniers jours, plusieurs incendies se sont déclarés dans les Alpes-Maritimes. Près de 100 hectares sont partis en fumée. 

Les quatre incendies des ce derniers jours dans les Alpes-Maritimes sont tous sous contrôle ce lundi matin.