Triste record à Breil-sur-Roya : c'est la ville avec le moins de jours de précipitations relevés depuis le début de l'année

Dans la commune de Breil-sur-Roya, dans les Alpes-Maritimes, seulement deux jours de pluie ont été comptabilisés par Météo-France depuis le début de l'année 2023. Un record.

C'est un triste et un inquiétant record que détient Breil-sur-Roya. La petite commune des Alpes-Maritimes est celle où il y a eu le moins de jours de pluie depuis le début de l'année 2023. Soit, des précipitations inférieures ou égales à 1 mm, comme l'indique dans l'un de ses tweets Gaétan Heymes, ingénieur prévisionniste et nivologue chez Météo-France. 

D'après les données de Météo-France, il n'y aurait eu que deux jours de pluie sur ces trois derniers mois hivernaux. "Début janvier, vers le 8, il a plu à peu près 28 mm sur cette zone. Et le 13 mars dernier, il y a eu des précipitations autour des 9 mm", détaille Sylvain Andre, prévisionniste chez Météo-France. 

Un déficit pluviométrique qui dure

Difficile d'expliquer pourquoi il y a un déficit pluviométrique marqué sur le territoire de Breil-sur-Roya en particulier, selon Sylvain Andre. Ce n'est pas un record en termes de jours sans pluie, il y avait déjà eu des phénomènes plus longs par le passé, mais le déficit dure ici aussi dans le temps...

En 2022, le département des Alpes-Maritimes a connu un déficit pluviométrique de l'ordre de 43 %, soit l'un des plus importants depuis le début des mesures effectuées à partir de 1959.

 

Ce déficit est présent de manière plus générale sur la région PACA depuis l'été. " De janvier à mars, il n'y a pas eu beaucoup de pluies, car les précipitations sont bloquées au niveau du Massif Central, qui atténue très nettement les précipitations", explique Sylvain Andre. Des pluies hivernales qui sont pourtant essentielles pour les sols.

 

Des inquiétudes pour l'été à venir 

Mais il n'est plus seulement question de déficit pluviométrique. Ce manque d'eau engendre une sécheresse des sols, une sécheresse hivernale. Ces phénomènes ont toujours existé, mais ils ne duraient pas aussi longtemps dans le temps. 

Les Bouches-du-Rhône et le Var ont été placés en alerte sécheresse renforcée. Il y a un peu plus de deux semaines, le département des Alpes-Maritimes a lui été placé en "seuil d'alerte sécheresse."

Il y a un manque d'eau continu sur un an. Ça ne va pas être facile de combler ces déficits.

Sylvain Andre, prévisionniste chez Météo-France.

Cette période sèche s'allonge dans le temps, et fait suite à des épisodes exceptionnels de canicules et de sécheresse qui se sont abattus sur la France cet été et qui ont particulièrement touchés la région Provence Alpes-Côte d'Azur.

" Cet été, on a eu une sécheresse record des sols, à cause d'un manque de pluie. On comptait sur cet hiver et cet automne pour avoir de la pluie et sur ce début d'année 2023 pour recharger les nappes phréatiques, le lit des fleuves et ce n'est pas le cas..." signale le prévisionniste. 

S'il n'y a pas de précipitations ce printemps et que les températures continuent de grimper, la situation pourrait être très préoccupante. " Cela pourrait donner lieu à de nouvelles et nombreuses restrictions autour de la ressource en eau comme on a pu le voir l'été dernier", termine Sylvain Andre.