VIDEO. Cédric Herrou annonce qu'il va déposer plainte après un nouveau contrôle d'identité réalisé par des militaires

L'agriculteur militant a diffusé ce samedi une vidéo dans laquelle on voit des militaires de l'opération Sentinelle bloquer sa fourgonnette sur la route de la vallée de la Roya pour vérifier si les occupants du véhicule "ont des papiers".

Trois mois après le buzz de sa vidéo montrant un contrôle réalisé par des militaires en gare de Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), Cédric Herrou diffuse ce samedi sur ses réseaux sociaux une nouvelle vidéo.

Dans l'extrait de près de 4 minutes mis en ligne sur sa page Facebook on voit deux gros 4x4 militaires bloquer la fourgonnette de l'agriculteur sur la route de Breil-sur-Roya, ce samedi 9 mars à 12h30.

"On vient voir si ces gens-là ont des papiers"

Interpellé par Cédric Herrou sur la raison de cette initiative, l'un des soldats lui répond : "On vient voir si ces gens-là ont des papiers".

Cédric Herrou rétorque au militaire que lui et ses hommes ne sont pas des policiers et qu'ils n'ont donc pas à réaliser des contrôles d'identité. Seuls les agents de police judiciaire peuvent en effet réaliser des contrôles d'identité.

"Je leur rentre dans la bagnole !"

On voit ensuite Cédric Herrou saisir son téléphone et échanger avec un policier a qui il demande d'intervenir au plus vite, faute de quoi, dit-il, "je leur rentre dans la bagnole !" La vidéo se termine avant l'épilogue...

"On va porter plainte contre le préfet"

"J'ai appelé le 17 et les flics leur ont demandé de partir" confie Cédric Herrou, joint par France 3 Côte d'Azur. "Je n'ai rien contre les Sentinelles mais j'aimerais savoir qui ordonne les contrôles. On va porter plainte contre le préfet".

Sollicitée pour connaitre le cadre dans lequel cette intervention des militaires de l'opération Sentinelle avait eu lieu, la préfecture des Alpes-Maritimes n'a pour l'instant pas donné suite à la demande de France 3 Côte d'Azur.

4 millions de vues pour une précédente vidéo

En novembre 2023, l'agriculteur militant avait publié sur X (anciennement Twitter) une vidéo montrant des militaires de la légion étrangère qui semblent procéder à un contrôle d'identité sur des migrants. Sa vidéo a dépassé les 4 millions de vues.

Le préfet des Alpes-Maritimes avait alors parlé de désinformation et "félicité les soldats pour leur travail".

Depuis le 1er juin 2023, une "force frontière" est déployée, avec des renforts des militaires de l'opération Sentinelle. En septembre, le gouvernement avait annoncé le renfort de 120 militaires de l'opération Sentinelle vont venir épauler les 200 policiers et gendarmes déjà présents sur le secteur.