A Nice, les commémorations du 8 mai se déroulent finalement en présence des anciens combattants

La majorité d'entre eux s'est déplacée ce matin pour porter les couleurs de la France. Il est vrai que la plupart ont été vaccinés et ne comprenaient donc pas ces restrictions sanitaires. Des restrictions qu'ils ont déjà subies l'année dernière. 

La cérémonie s'est déroulée au monument aux morts à Nice ce matin.
La cérémonie s'est déroulée au monument aux morts à Nice ce matin. © Hélène France - FTV

C'est leur victoire sur le virus. Ce matin, dès 9 heures, a eu lieu la cérémonie du 76ème anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945 au monument aux morts de Nice en présence d'anciens combattants. Pourtant, ils n'étaient pas autorisés à y participer. Une commémoration, une tradition à laquelle ils sont tous très attachés. La plupart d'entre eux était furieux de ne pas pouvoir se rassembler pour la deuxième année consécutive, covid oblige.

Masqués et vaccinés 

Mais c'était sans compter sur leur sens du devoir et du combat ! La majorité d'entre eux s'est déplacée ce matin pour porter les couleurs de la France. Il est vrai que la plupart ont été vaccinés et ne comprenaient donc pas ces restrictions sanitaires. Par précaution, tous arboraient un masque et les couleurs de leur régiment. 

Nice, 8 mai 2021 : masqués, les anciens combattants ont tenu à être présents pour porter les couleurs de leur régiment.
Nice, 8 mai 2021 : masqués, les anciens combattants ont tenu à être présents pour porter les couleurs de leur régiment. © Denis Pardanaud - FTV

Pour Pierre Alberiggi, ancien combattant, impossible de ne pas être présent ce matin, sous le soleil niçois : 

Depuis quelques temps, depuis une année maintenant toutes les manifestations se déroulent en comité restreint. (…) La légion d’honneur, la médaille militaire et l’ordre national du mérite, c’est les 3 emblèmes de la France et il est normal que nous soyons présents à toutes les manifestations.

Pierre Alberiggi, ancien combattant

La veille, sur France Bleu Azur, certains s'étaient émus de cette interdiction."Je voudrais qu'on m'explique pourquoi on est autorisé à être dans les parcs et jardins sans masques mais pas à commémorer le 8 mai", s'interrogeait un ancien combattant de la Trinité.

Devoir de mémoire

Pour les anciens combattants, le devoir de mémoire c'est important. Ces cérémonies officielles sont l'occasion de transmettre cette histoire aux jeunes générations. Car ce jour férié a une origine historique, ce n'est pas seulement la possibilité de "faire le pont". 

Le 8 mai 1945 marque une date importante. Le 7 mai 1945 à 2h41, l'acte de capitulation allemande est signé à Reims. Les combats doivent cesser le 8 mai à 23h01. La nouvelle est communiquée officiellement le 8 mai à 15h00.

Le lendemain 9 mai à 0h16, la capitulation générale est signée à Berlin. Le 8 mai reste ainsi une date symbolique, célébrée par presque toutes les communes et surtout, l'occasion de retrouvailles entre anciens soldats. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire culture politique covid-19 santé société