Affaire Youcef Atal : le parquet de Nice ouvre une enquête pour "apologie du terrorisme"

Le maire de Nice et le préfet des Alpes-Maritimes ont saisi le parquet de Nice. Ce dernier annonce ouvrir une enquête préliminaire pour apologie du terrorisme et provocation publique à la haine ou à la violence.

L'enquête est confiée au service de la police judiciaire de Nice. Le parquet de Nice ouvre une enquête préliminaire pour "apologie du terrorisme et provocation publique à la haine ou à la violence".

C'est le maire de Nice et le préfet des Alpes-Maritimes qui ont saisi le parquet. 

J’ai saisi le procureur via l’article 40, avec d'autres élus dans Alpes-Maritimes. J’en profite pour dire qu’il faut être extrêmement vigilant contre l’antisémitisme et l’antisémitisme d’atmosphère qui sévi dans notre pays depuis que les attaques terroristes dont l’Etat d’Israël a été victime dernièrement.

Hugues Moutouh, préfet des Alpes-Maritimes

Pour rappel, Dans une publication éphémère (story) sur le réseau social Instagram, le latéral droit de l'OGC Nice Youcef Atal a relayé une vidéo du prédicateur cheikh Mahmoud al-Hasanat qui déclare : "Que Dieu envoie un jour noir pour les juifs".

Le joueur s'est ensuite excusé en publiant : "J'ai conscience que ma publication a choqué plusieurs personnes, ce qui n'était pas mon intention, et je m'en excuse", a-t-il écrit. "Jamais je ne soutiendrai un message de haine. La paix est un idéal auquel je crois fermement", a ajouté le joueur.

Le conseil de l'éthique de la Fédération française de football a également été saisi après le partage par le joueur de Nice Youcef Atal d'une publication contenant des "appels à la violence", en lien avec le conflit Hamas-Israël, a annoncé dimanche le président Philippe Diallo.

Une autre affaire agite aussi l'OGC Nice, elle concerne Jean-Clair Todibo. Il est sommé d'expliquer son rire durant la minute de silence de Pays-Bas - France.