Jean-Clair Todibo de l'OGC Nice, devra s'expliquer pour son rire avec les Bleus durant la minute de silence de Pays-Bas - France

Un moment de gloire très rapidement terni. Alors que Jean-Clair Todibo avait été appelé par Didier Deschamps pour rejoindre l’Équipe de France dimanche 8 octobre dernier, le défenseur des aiglons et des bleus a commis une erreur qui pourrait bien lui coûter sa carrière. Il a souri pendant la minute de silence en hommage au professeur de français assassiné et aux victimes israéliennes.

Le timing ne pouvait pas être pire. Seulement quelques heures après l’assassinat du professeur de français Dominique Bernard dans son lycée à Arras se déroule un match de qualification pour l'Euro à Amsterdam.

Parmi les Bleus, le défenseur Jean-Clair Todibo appelé récemment en Équipe de France. Pendant la minute de silence en hommage aux victimes du conflit entre le Hamas et Israël et l'attentat commis à Arras, on aperçoit Jean-Clair Todibo sourire et peut-être même rire.

Une image largement relayée sur les réseaux sociaux.

Sommé de s’expliquer

Face aux nombreuses critiques quant à son attitude désinvolte, Jean-Clair Todibo n’a plus le choix. Il va falloir sans plus attendre qu’il explique ce sourire si inapproprié. Le Conseil national de l'éthique de la FFF a donc envoyé un courrier à Todibo pour lui enjoindre de s'expliquer, a indiqué à l'AFP son président Patrick Anton, confirmant une information de L'Équipe.

Celui-ci se réserve le droit de saisir la commission de discipline de la FFF. Pour l’heure, Jean-Clair Todibo figure toujours dans le groupe de l'équipe de France pour le match amical mardi contre l'Écosse à Lille ce 17 octobre. Le compte à rebours est donc lancé pour le défenseur de l'OGC Nice et pour l'Équipe de France.

"En aucun cas, je ne me moquais de la situation"

Interviewé par les journalistes de Canal + foot dans la journée du 16 octobre, Jean-Clair Todibo a reconnu son erreur. 

J'ai eu un rire nerveux à ce moment-là. Mais en aucun cas, je ne me moquais de la situation actuelle. Je tiens à m'excuser auprès de toutes les personnes que j'ai pu offenser.

Jean-Clair Todibo, défenseur de l'Equipe de France et à l'OGC Nice.

S'il avait été appelé par Didier Deschamps c'était pour remplacer le joueur d’Arsenal William Saliba, blessé à un orteil. Une opportunité qui pourrait bien prendre une autre tournure si la commission de discipline de la FFF décide de ne pas être indulgente. 

Une polémique autour de Youcef Atal agite également le club de Nice.