Conflit Hamas-Israël : on vous explique la polémique autour des joueurs de l'OGC Nice Youcef Atal et Jean-Clair Todibo

En moins de 24h, Jean-Clair Todibo et Youcef Atal créent l'indignation sur les réseaux sociaux après des comportements douteux en cette période d'hommages aux victimes israéliennes et au professeur assassiné à Arras. Explications...

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Le conseil de l'éthique de la Fédération française de football a été saisi après le partage par le joueur de Nice Youcef Atal d'une publication contenant des "appels à la violence", en lien avec le conflit Hamas-Israël, a annoncé dimanche le président Philippe Diallo.

  •  Vendredi: le rire de Jean-Clair Todibo en pleine minute de silence

Ce vendredi tout d'abord. Quelques heures seulement après l'assassinat de Dominique Bernard dans son lycée à Arras, se déroulait un match de qualification pour l'Euro à Amsterdam. Avant le coup d'envoi, le stade observe une minute de silence en hommage aux victimes israéliennes ainsi qu'au professeur de français Dominique Bernard. Durant cette minute de silence, les caméras captent un sourire gêné et furtif du joueur Jean-Clair Todibo. 

L'effet est désastreux et les images se propagent sur les réseaux sociaux.

Selon le journaliste Daniel Riolo, le joueur de l'OGC Nice aurait entendu une phrase qui aurait déclenché ce rire.

Todibo a entendu qqun dire « nique ta mere et ça l’a fait marrer »…

Daniel Riolo sur X

En ce dimanche après-midi, le défenseur de l'OGC Nice n'a présenté aucune excuse.

  • Samedi : le tweet de Youcef Atal 

Le joueur de l'OGC Nice, Youcef Atal, critiqué pour avoir relayé sur Instagram une vidéo appelant à "un jour noir pour les juifs", s'est excusé sur le réseau social ce dimanche : "J'ai conscience que ma publication a choqué plusieurs personnes, ce qui n'était pas mon intention, et je m'en excuse", a-t-il écrit. "Jamais je ne soutiendrai un message de haine. La paix est un idéal auquel je crois fermement", a ajouté le joueur.

Dans une publication éphémère (story) sur le réseau social Instagram, le latéral droit de l'OGC Nice Youcef Atal a relayé une vidéo du prédicateur cheikh Mahmoud al-Hasanat qui déclare : "Que Dieu envoie un jour noir pour les juifs", a rapporté ce dimanche France Bleu Azur.

Convoqué par la commission de discipline

Le Conseil national de l’éthique de la Fédération française de football s'est toutefois saisi du dossier. "Les appels à la violence relayés par le joueur de l’OGC Nice Youcef Atal sont contraires à l’éthique de notre sport et aux valeurs que le football défend sans relâche. La FFF les condamne avec la plus extrême fermeté.", a réagi la FFF.

Le maire (Horizons) de Nice, Christian Estrosi, s'était indigné sur X (ex-Twitter) de la prise de position du joueur.  

Le maire de Nice estime que ce joueur "n’aurait plus sa place" dans le club de football niçois, s'il ne présentait pas ses excuses.

L'OGC Nice ne s'est pas prononcé sur ces deux cas. 

(Avec France Info)