• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Au supermarché de Nice Gorbella, les employés ne sont pas à la fête

Des membres de la CGT ont distribué des tracts ce lundi matin sur Gorbella. / © Jean-Marc Sara / France 3 Côte d'Azur
Des membres de la CGT ont distribué des tracts ce lundi matin sur Gorbella. / © Jean-Marc Sara / France 3 Côte d'Azur

Quelques employés du Carrefour Market de Nice Nord ont débrayé dès 8h30 ce lundi matin pour protester contre leurs conditions de travail et l'absence de prime de Noël.

Par A. M. édité par M. B. / France 3 Côte d'Azur

Pas de blocage, pas de barrage filtrant non plus devant ce Carrefour Market du quartier Gorbella au Nord de Nice. Mais une vingtaine d'employés mobilisés ce matin pour une grève tournante.

Pas de prime de Noël pour les salariés de carrefour, la négociation du 19 décembre n'a rien donné. Alors pour la période des fêtes de fin d'année la CGT a appelé les salariés à lancer des initiatives pour sensibiliser les consommateurs à la dégradation de leurs conditions de travail.
 

Il y a des employés qui vont faire une heure de grève parce qu’ils n’ont pas trop les moyens de faire une journée avec les salaires qu’on a. On a essayé de bloquer un peu l’ouverture, avec quatre hôtesses qui n’ont pas pris leurs caisses et des gens des rayons qui sont sortis. Juste pour dire qu’on a marre de nos mauvaises conditions de travail.


Des conditions de travail qui ne laissent insensibles les clients, certains d'entre-eux poussent leur soutien jusqu'à enfiler une chasuble rouge pour distribuer des tracts avec les employés.
 

Je comprends leur combat, j’ai manifesté l’année passée avec eux parce qu’en plus de suis retraité. Je suis solidaire.


En 2018, beaucoup de magasins de magasins de proximité ont fermé, et ailleurs les effectifs sont de plus en plus tendus. Plan de sauvegarde et plan de départ volontaires, 4.200 suppressions d'emplois sont actées sur toute la France, alors que le groupe bénéficie chaque année de 400 millions d'euros d'exonérations de cotisations sociales. La bûche de Noël est de plus en plus amère.
 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Chantal Marchand, directrice départementale des finances des Alpes-Maritimes

Les + Lus