Carole, soignée à Nice : “J'ai eu un enfant après mon cancer du sein et la congélation de mes ovocytes”

Carole Proietto a voulu parler de son cancer pour transmettre un message d'espoir. / © Emmanuel Felix / France Télévisions
Carole Proietto a voulu parler de son cancer pour transmettre un message d'espoir. / © Emmanuel Felix / France Télévisions

Carole Proietto, 39 ans cette année, a eu un cancer du sein. La congélation de ses ovocytes avant la chimiothérapie lui a permis d'avoir un enfant. Elle témoigne, et porte un message d'espoir en ce mois de sensibilisation "Octobre Rose".

Par Laurent Verdi avec Catherine Lioult

Ce premier octobre, le soleil brille encore sur la plage de Saint-Laurent-du-Var, près de Nice. C'est là que nous avons rencontré cette heureuse maman, elle nous parle de ce qui lui tient le plus à cœur aujourd'hui, son enfant de 4 ans. 

Il y a 7 ans, elle a bien cru qu'elle ne pourrait jamais tomber enceinte. À l'époque, son médecin lui annonce après examen qu'elle est atteinte d'un cancer du sein. Elle n'a que 32 ans quand on lui diagnostique une tumeur cancéreuse de grade 3 dans le sein droit. 
 
Une séance de dépistage du cancer du sein à Nice. / © France 3 Côte d'Azur
Une séance de dépistage du cancer du sein à Nice. / © France 3 Côte d'Azur
 

Désir d'enfant


Carole est alors dirigée vers le centre anticancer Antoine Lacassagne à Nice. Pour tenter de faire disparaître la maladie, il faut passer par un traitement lourd, la chimiothérapie et les rayons.

Elle se pose alors ne nombreuses questions face à cette "chimio" qui peut entraîner l'infertilité. Avant de commencer, Carole décide de faire congeler ses ovocytes. Il s'agit d'un acte médical très encadré en France, autorisé dans de rares cas, dont celui des maladies graves.

Les séances de rayons lui font perdre ses cheveux, Carole est fatiguée mais vit ce traitement comme un affrontement, une bataille : "J’ai pris ça comme un combat (…) Je me suis dit et bien non, c’est moi qui vais te péter la gueule, il n’y a pas d’autre choix".
 

"J’ai pris ça comme un combat (…) Je me suis dit et bien non, c’est moi qui vais te péter la gueule, il n’y a pas d’autre choix" explique Carole Proietto.


Sabrina Gotlib et Emmanuel Felix ont rencontré Carole Proietto, elle évoque son combat dans cette vidéo :
 

La vie continue


Elle a vécu sa dernière séance de chimiothérapie comme une victoire. Après l’annonce officielle de sa guérison, Carole entame les démarches pour tomber enceinte, grâce aux ovocytes qu’elle a fait congeler.

En mai 2016, quatre ans après la découverte de la tumeur, Carole effectue une prise de sang qui lui confirme qu’elle est enceinte. Émue aux larmes, elle évoque sa grossesse et le moment de la naissance de son enfant :

"Le fait de donner naissance, cela redonne l’impression d’être une femme… réparée".



Opération, traitement lourd. Cette maman pleine d’enthousiasme a gagné son combat contre la maladie, se dit aujourd’hui épanouie grâce à sa petite fille, Clara.

Sa grossesse, inespérée était alors la deuxième de ce type en France. 
 

Qu'est-ce qu'Octobre rose ?

Octobre rose, c'est depuis 26 ans, le mois de l'année où l'on parle du cancer du sein. Un cancer qui touche une femme sur 8 et qui peut dans certains cas provoquer un décès.

Le dépistage précoce du cancer du sein permet de sauver des vies, c'est la raison d'existence d'Octobre rose, rappeler que des solutions existent.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus