Ce que l'on sait de la pollution aux hydrocarbures devant le Negresco à Nice

Ce 4 janvier, un promeneur a constaté une pollution à l’hydrocarbure au niveau de l’embouchure Rivoli à Nice. Devant l'hôtel Negresco, un rejet se faisait directement en mer. On ne sait pas encore vraiment ce qui a causé cette pollution maritime.

Devant l'hôtel Negresco, un rejet se faisait directement en mer.
Devant l'hôtel Negresco, un rejet se faisait directement en mer. © Manon Hamiot FTV

Olivier Miniato passait devant l'établissement le Nesgresco à Nice, ce lundi 4 janvier vers 13 heures, quand une forte odeur d'hydrocarbure l'a interpellée :

J'ai remarqué que depuis l'embouchure Rivoli, l'eau était irisée, elle se jetait en mer avec semble-t-il de l'essence mélangée. On voyait bien la nappe marron sur le bord de l'eau. J'ai de suite téléphoné aux sapeurs-pompiers de Nice.

Olivier Miniato.

Sur place, les hommes du SDIS 06, ont en effet constaté le rejet en mer. "Une nappe s'étendait déjà sur 2 hectares, allant de la rue de Rivoli à la rue Paul Valery". La houle étant assez forte en ce lundi, les sapeurs-pompiers n'ont pas réalisé les opérations de brassage habituels.

La plage ce mardi au niveau de l'embouchure.
La plage ce mardi au niveau de l'embouchure. © Manon Hamiot FTV

"Personne n'étant en danger, nous avons laissé les services de la Métropole Nice Côte d'Azur intervenir", nous a précisé le service communication du SDIS 06.

Sur place, les agents de la Métropole Nice Côte d’Azur ont constaté la pollution, il s'agit "d'un rejet causé par un tiers dans des circonstances qui restent à déterminer."

La Métropole a procédé à des analyses et interdit la baignade. Un pompage a été effectué en début de soirée.

Ce mardi 5 janvier, il n’y a plus aucune trace de pollution.

Fermeture le trottoir sud de la Promenade des Anglais, le Quai des Etats Unis, Pilate, le sentier du Littoral et les plages.
Fermeture le trottoir sud de la Promenade des Anglais, le Quai des Etats Unis, Pilate, le sentier du Littoral et les plages. © Manon Hamiot FTV

Zéro tolérance

La Métropole nous a précisé "appliquer une politique zéro tolérance face aux pollueurs et mène systématiquement une enquête afin de remonter la piste jusqu’aux fraudeurs et ainsi appliquer les sanctions qui s’imposent."

Des investigations qui avaient porté leurs fruits en juin 2020 notamment à la Tour Rouge où les agents avaient intercepté le pollueur en flagrant délit. Ses eaux résiduelles étaient déversées directement dans le réseau d'eaux pluviales et aboutissaient depuis plusieurs semaines dans le port de Nice.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement pollution mer nature