CHU de Nice: les salariés disent non à l'externalisation du transport des malades

L'ouverture prochaine du nouvel hôpital Pasteur 2 sera l'occasion de confier à des sociétés privées le transport de nuit et les week-ends, les manifestants, y voient une illustration de l'abandon progressive du service public


Les manifestants se sont invités ce mardi au comité d'hygiène et de sécurité qui se tenait à l'hôpital de Cimiez. Selon eux, l'externalisation des transports la nuit et les week-end coûterait 800.000 euros par an. Ils demandent à ce que cet argent soit réinjectée pour assurer le maintien de l'emploi lorsque Pasteur 2 ouvrira. Ils craignent également que les ambulanciers privés n'acceptent le transport que d'une certaine catégorie de malade.

Dans un communiqué, la direction a assuré qu'il n'y aurait pas de suppression d'emploi permanent. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter