Un “circuit de la Mémoire” pour rendre hommage aux résistants de la Libération de Nice

Hommage était rendu ce mercredi dans les rues de Nice. / © Sylvain Reybaut
Hommage était rendu ce mercredi dans les rues de Nice. / © Sylvain Reybaut

Un "circuit de la Mémoire" était organisé ce mercredi 28 août à Nice pour rendre hommage aux 34 résistants morts pour libérer la ville. Des défilés ont aussi permis aux Niçoise de replonger dans l'ambiance de l'époque.

Par Anne Le Hars

C'est un Hommage aux résistants tués le 28 août 1944 qui est rendu ce mercredi aux quatre-coins de Nice.

"Nice libérée, Nice fière, Nice glorieuse ! Nice n’a jamais renoncé à elle-même, ni renoncé à la France" ces mots sont ceux du général de Gaulle, lors d'un discours prononcé à Nice, place Masséna, le 9 avril 1945. 
Ce mercredi, le 28 août 1944, jour de la Libération de Nice.

34 Niçois sont tombés sous le feu ennemi et 280 ont été blessés dans des combats de rue acharnés. C'est pour leur rendre hommage aujourd'hui que ce mercredi la ville a hissé les couleurs.

"Grâce à leur courage et au péril de leur vie, ces hommes ont permis à Nice de retrouver l’Honneur et la  Liberté, redit Jean-Marc Giaume l'adjoint au maire."

Une parcours a permis d'abord avant les festivités en ville, de célébrer devant les plaques commémoratives qui portent le nom des résistants, situées dans les rues 
de Nice.
Par ailleurs, les enfants des centres de loisirs de Nice participeront à ces hommages en chantant la Marseillaise et le Chant des Partisans. Un livret intitulé "La liste " a été distribué gratuitement tout au long de ce circuit.

"75 ans après, cet très important de rappeler la diversité de ces hommes. 34 résistants qui se sont levés pour libérer Nice", souligne Jean-Marc Giaume adjoint au Maire.

Ils étaient 34


Agés de 17 à plus de 60 ans, 34 résistants sont morts ce jour là pour la liberté de la ville de Nice. Tout commença à l'aube, au passage à niveau entre les boulevard Gambetta, Cessole et Joseph Garnier. 
 

L'itinéraire de ce circuit :

 

  • Fortuné Barralis, Roger Boyer, Lucien Chervin, Auguste Gouirand, Jean-Marc Ballestra, 2, boulevard de Cessole 
  • Aristakes Arzoumanian, Jean Authement, Raymond Carmine, Passage à niveau (monument aux morts) 
  • Alphonse Cornil, 130 boulevard Gambetta (passage à niveau) 
  • Auguste Bogniot, Place de Gaulle - angle Raiberti 
  • Antoine Codaccioni, Gare SNCF - Nice Ville - avenue Thiers 
  • Basile Rossi, Square Maccagno, boulevard Edouard Herriot 
  • Roger Simon, Jardin, angle avenue de la Californie / avenue Saint-Augustin 
  • Antoine Souchon, Avenue Charles Lindbergh 
  • Venance Cantergiani, 231 avenue Sainte-Marguerite 
  • Michel Ravera, Monument aux morts de Caucade, Square des Plateaux Fleuris, avenue Sainte-Marguerite 
  • Emile Krieger, 24 bd de Cimiez 
  • Marius Fantino, 24 Voie Romaine 
  • Sauveur Bernardo, Pont SNCF, boulevard Armée des Alpes 
  • Raymond Albin, Place Arson - angle Scaliéro/Auguste Gal 
  • Antoine François Suarez, Jardin, 99 rue de Roquebillière 
  • Antoine Genouillac, 42 avenue de la République 
  • Vincent Boscarolo, Place Garibaldi / Jean Jaurès 
  • Paul Vallaghé, 9 Place Garibaldi 
  • Eugène Alentchenko, 2 rue Défly 
  • Jean Gironne, 8 rue Désiré Niel 
  • Inauguration plaque Robert Petitnicolas, 9 rue de la Liberté 
  • Verdun Vial, Descente Crotti, escalier 
  • Jean Morales, Jean-Marc Bobichon, Jean Badino, Auguste Arnaudo, Place du Palais / rue de la Préfecture 
  • Joseph Giuge, Jean Gordolon, Rue Saint-François-de-Paule, façade Mairie 
  • Plaque commémorative Mairie de Nice, 5 rue de l’hôtel de Ville.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus