Coupe de France : l'OGC Nice n'aura pas à jouer les 16e de finale

Publié le Mis à jour le

La commission de discipline qui devait statuer ce lundi 27 décembre, après les incidents à Charléty, lors du 32e de finale opposant le Paris F.C et l'Olympique lyonnais, a tranché. Elle a décidé d'infliger un match perdu pour les deux clubs, ce qui propulse directement l'OGC Nice en 8e de finale.

Un match en moins pour les Aiglons qui vont pouvoir rester au nid ce week-end, alors que l'ensemble des clubs engagés pour les 16e de finale de la Coupe de France doivent s'affronter le 2 janvier, au lendemain du premier jour de l'année.

La commission de discipline de la Fédération française de football a éliminé le Paris F.C (Ligue 2) et l'Olympique lyonnais (Ligue 1) de la compétition après les incidents, en tribune, lors de la rencontre du 19 décembre dernier. Un match interrompu. L'OGC Nice devait affronter le vainqueur de cette rencontre entachée d'incidents.

Les Niçois directement qualifiés

L'OGC Nice file directement en 8e de finale grâce à ce forfait imposé au Paris F.C et à l'Olympique lyonnais. Ces deux clubs, éliminés, ont notamment reçu des amendes de la part de la commission (52.000 euros pour le club de Ligue 1, et 10.000 pour celui de Ligue 2). L'OL est par ailleurs suspendu de Coupe de France, avec sursis, à compter de la saison prochaine, et pour une année.

Les clubs azuréens très représentés

Cette édition de la Coupe de France, la plus vieille compétition du ballon rond en hexagone, conserve de nombreux représentants azuréens. Seul le club de l'Entente Sportive du Cannet-Rocheville a été éliminé lors des 32e de finale.

Pour ces 16e de finale, l'AS Monaco a hérité d'une affiche abordable, les Monégasques joueront contre Quevilly Rouen Métropole, le club Ligue 2. 

Les Cannois vont devoir réaliser un nouvel exploit, toujours face à un club de Ligue 2, et recevront le Toulouse Football Club.