Covid 19 : l’aéroport de Nice Côte d'Azur met en place l’enregistrement sans contact pour limiter les risques de contamination

Publié le Mis à jour le
Écrit par Véronique Lupo
Depuis ce lundi 6 décembre, l’aéroport de Nice Cote d’Azur a lancé une nouvelle procédure s’enregistrer sans contact grâce à votre smartphone et à des bornes interactives afin de faire face à un risque grandissant de contamination. Pour l'instant seuls les passagers d'Air France et de Air Corsica sont concernés.
Depuis ce lundi 6 décembre, l’aéroport de Nice Cote d’Azur a lancé une nouvelle procédure s’enregistrer sans contact grâce à votre smartphone et à des bornes interactives afin de faire face à un risque grandissant de contamination. Pour l'instant seuls les passagers d'Air France et de Air Corsica sont concernés. © Y. Fournigault-FTV

Depuis ce lundi 6 décembre, l’aéroport de Nice Côte d’Azur a lancé une nouvelle procédure pour faire face à un risque grandissant de contamination. Les passagers d’Air France et de Air Corsica pourront s’enregistrer sans contact grâce à des bornes interactives.

L’enregistrement sans contact initié par l’aéroport de Nice Côte d’Azur est une première en France.

Face au risque grandissant de contamination, à la montée du variant Omicron et à la fermeture des frontières pour de nombreux pays, l’aéroport de Nice a mis en place ce lundi 6 décembre une solution qui limite les risques : l’enregistrement sans contact.

Il s'agit pour l'aéroport de Nice Côte d'Azur de rassurer les passagers et d'enrayer la chute de fréquentation. En effet, en 2020, l'aéroport Nice-Côte d'Azur a vu transité par ses terminaux quelque 4,8 millions de passagers contre 14,5 millions en 2019.

Rien qu’avec mon pouce je peux commander le curseur qui est directement sur l’écran de la borne sans contact sans avoir à le toucher,

Rémi Andarelli, Responsable passage et flux passagers Aéroport Nice Côte d’Azur

Pour l’heure, ces bornes interactives ne concernent que les passagers d’Air France et de Air Corsica.

Elles sont installées dans le terminal 2 de l’aéroport. Grace à elles, il vous est désormais possible de contrôler l’écran, avec votre smartphone. Un enregistrement sans contact mis en place pour lutter contre la crise sanitaire.

Un premier QR code vous permet de vous connecter au wifi de l’aéroport. Et un deuxième de prendre la main sur la borne. Rien qu’avec mon pouce je peux commander le curseur qui est directement sur l’écran de la borne sans contact sans avoir à le toucher. Quand je veux sélectionner un écran soit je tape 2 fois soit j’appuie directement sur click.

Rémi Andarelli , Responsable passage et flux passagers Aéroport Nice Côte d’Azur

Un accueil mitigé

Les voyageurs sont partagés sur l’intérêt de cette nouvelle procédure. Si certains restent attachés à l’enregistrement traditionnel et au contact humain, d’autres se montrent en revanche très intéressés par cette possibilité.

Je tiens à éviter au maximum le contact avec des surfaces qui seraient potentiellement contaminées.

Un voyageur 

Vidéo de présentation de la borne sans contact  

Une procédure très simple

Toute l'opération est dirigée par le passager. Il lui suffira alors de renseigner les informations habituelles comme le vol, le choix de la compagnie, l’absence ou la présence de bagages et leurs nombres, avant d’imprimer les cartes et les étiquettes.

Un nouveau dispositif qui pourrait devenir définitif et accessible à tous

Pendant deux mois, les passagers sont invités à tester cette nouvelle solution. Pour l’heure, ce nouveau dispositif est uniquement accessible aux voyageurs des vols Air France et Air Corsica mais à la fin de la période d’essai, l’enregistrement sans contact pourrait être généralisé à tous les vols, aux compagnies qui le souhaiteront et donc à tous les voyageurs.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.