Des croix arrachées dans un cimetière de Nice, la mairie porte plainte

Une enquête a été ouverte après des dégradations commises dans un cimetière à Nice, où des croix en bois du carré des indigents ont été jetées au sol. La mairie a porté plainte. 
Les dégradations ont été constatées ce mardi 5 mai en fin de matinée dans le cimetière de l’Est, par le responsable technique d'entretien des cimetières.

Toutes les croix du carré 21, réservé aux indigents pour une part et aux défunts musulmans pour l'autre, ont été arrachées et jetées au sol.
Le maire de Nice a dénoncé dans un communiqué des "actes intolérables et inqualifiables".

"Il s’agit là d’un outrage inadmissible que je condamne avec force. La profanation, la dégradation de sépultures est une atteinte à la dignité humaine et au respect dus à nos défunts", a réagi Christian Estrosi. "Aucune inscription ni revendication n'a été relevée", a également précisé la mairie qui a porté plainte.

Le cimetière de l’Est à Nice était fermé depuis plusieurs semaines, en raison de la situation sanitaire.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers christian estrosi politique