Diffuser ou pas la Coupe du monde au Qatar, la question divise sur la Côte d'Azur

Publié le
Écrit par France Montagne .

Suites aux polémiques liées à la climatisation des stades en plein désert et aux milliers d'ouvriers morts sur les chantiers, certaines municipalités de la région PACA ont décidé de boycotter la retransmission de l'événement sportif organisé au Qatar. D'autres ont un avis moins tranché.

Tout savoir sur la course Marseille-Cassis : Course Marseille-Cassis 2022

Les impacts écologiques et les conditions de travail engendrés par la Coupe du monde de football 2022 sont-ils des motifs de boycott ? En région Provence-Alpes-Côte d'Azur, la question déclenche la polémique.

Et certaines villes bottent en touche ! C'est le cas de Nice et de Cannes.

La route est longue et parsemée d’embûches. Je vous propose de me reposer la question si la France est en finale ou en demi-finale.

Christian Estrosi (Horizon), maire de Nice

Même explication du côté du maire (LR) de Cannes, David Lisnard. Il prendra une décision "en fonction des résultats de l'équipe de France". Également président de l'Association des maires de France, David Lisnard est, pour mémoire, le fils d'un ancien footballeur professionnel, Denis Lisnard…

Pas de retransmission à Marseille et Draguignan

D'autres villes de la région ont pris une position plus tranchée concernant ce mondial qui se déroulera du 20 novembre au 18 décembre.

À Draguignan, la diffusion sur écran géant d'un quart de finale de la prochaine Coupe du Monde de Football dans le hall du théâtre de l'Esplanade est annulée, indiquait à France 3 Côte d'Azur la directrice du théâtre il y a une dizaine de jours.

À Marseille, ce sera, purement et simplement, le boycott des retransmissions sur écran géant. "La Ville de Marseille s’engage pour une pratique du sport toujours plus juste et inclusive", a indiqué la municipalité par communiqué de presse, ce lundi après-midi. Le maire socialiste de Marseille, Benoît Payan, a d'ailleurs qualifié la compétition de "catastrophe humaine et environnementale".

Ce même lundi, Paris, Marseille, Bordeaux, Nancy et Reims ont aussi rejoint la liste des villes françaises refusant, pour des raisons humanitaires et environnementales, de promouvoir les rencontres du Mondial de football au Qatar, après Strasbourg, Lille ou Rodez. Aucune fan zone ou diffusion de matches sur écrans géants n'y sera organisé, quelle que soit le parcours des Bleus.

(Avec AFP)

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité