Enlèvement de Jacqueline Veyrac : l'ADN a parlé

La riche hôtelière avait déjà été victime en 2013 d’une tentative d’enlèvement, là aussi devant son garage. / © MaxPPP
La riche hôtelière avait déjà été victime en 2013 d’une tentative d’enlèvement, là aussi devant son garage. / © MaxPPP

L’ADN a livré ses "secrets" dans l’affaire Veyrac. La police judiciaire, en charge de l’enquête, a désormais la certitude qu’une partie de l’équipe qui a enlevé la millionnaire en octobre correspond à celle qui a raté un premier rapt en 2013.

Par Lucas Baron

Nouveau rebondissement dans l'affaire Jacqueline Veyrac. La riche hôtelière, victime d’un enlèvement en octobre dernier avait été retrouvé saine et sauve deux jours après son enlèvement. La septuagénaire avait déjà été victime d’une tentative de rapt en 2013.

Jeudi 26 Janvier, le procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre, a confirmé que l’empreinte ADN d’un anglais, Philipp Dutton, avait été identifiée dans cette première affaire.

Le 30 Octobre 2016 : Le procureur de Nice Jean-Michel Prêtre (à gauche) et le commissaire Philippe Frizon, chef de l'antenne de police judiciaire de Nice (à droite). / © MaxPPP
Le 30 Octobre 2016 : Le procureur de Nice Jean-Michel Prêtre (à gauche) et le commissaire Philippe Frizon, chef de l'antenne de police judiciaire de Nice (à droite). / © MaxPPP

Le lien entre les deux faits est maintenant pris en compte (...)  Les deux faits procèdent de la même intention, dans le même cadre et avec le même mobile, a déclaré le procureur de la République. 


Déjà détenu, Philipp Dutton, qui avait reconnu être membre de l’équipe d’octobre, a été placé en garde à vue mardi. L'homme a reconnu avoir participé à la première tentative d'enlèvement. Un nouveau mandat de dépôt a été délivré à son encontre.


Un autre individu, Enrico Fontanella, ami de celui qui fait figure de principal commanditaire présumé aux yeux des enquêteurs, le restaurateur italien Giuseppe Serena, a été à son tour placé en garde à vue, dans le cadre de l’enquête sur le rapt de 2013. En mauvaise santé, il a été remis en liberté sous contrôle judiciaire.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus