François Hollande: "l'otage Hervé Gourdel assassiné lâchement, cruellement"

Depuis New York, François Hollande confirme la mort d'Hervé Gourdel en Algérie. Le président ajoute que l'otage a été "assassiné lâchement, cruellement", que la France continuera à combattre le terrorisme partout et que les opérations contre l'Etat islamique se poursuivront.

Le président français François Hollande a condamné mercredi à New York le "lâche" et "odieux" assassinat d'un otage français en Algérie par un groupe affilié au groupe Etat islamiste, soulignant qu'elle renforçait sa "détermination" à lutter contre cette organisation.

"Notre compatriote Hervé Gourdel a été assassiné par un groupe terroriste lâchement, cruellement honteusement", a déclaré le chef de l'Etat français devant la presse depuis la mission française auprès de l'ONU où il devait s'exprimer peu après devant l'Assemblée générale de l'organisation.

Le visage fermé, François Hollande a déploré "un crime odieux dont les auteurs devront être châtiés".


"Ma détermination est totale et cette agression ne fait que la renforcer", a-t-il poursuivi dans une allusion à l'intervention militaire française en Irak contre l'organisation l'Etat islamique dont les ravisseurs de Hervé Gourdel se sont réclamés.

Lutter contre le terrorisme

"Nous continuerons à lutter contre le terrorisme, partout et notamment contre le groupe qu'on appelle Daech (acronyme arabe de l'Etat islamique, NDLR) qui répand la mort en Irak et en Syrie", a-t-il souligné, martelant que

"les opérations militaires aériennes (françaises en Irak) se poursuivront tout le temps nécessaire".

François Hollande a également annoncé qu'il réunirait "dès demain" jeudi à l'Elysée "un conseil de défense pour à la fois fixer les buts que nous avons assignés à nos opérations militaires et renforcer encore la protection de mes compatriotes".

Valls fait part de "son effroi devant la barbarie", la France "ne cédera jamais":


Manuel Valls a fait part mercredi de son "effroi devant la barbarie", après l'annonce de la décapitation de l'otage français enlevé par un groupe lié à l'organisation Etat islamique (EI) en Algérie, assurant que la France "ne cédera jamais".


"Effroi devant la barbarie. Soutien de la Nation tout entière à la famille d'Hervé Gourdel. La France ne cédera jamais", a déclaré le Premier ministre sur son compte
Twitter, suivi de ses initiales pour signifier qu'il a lui-même rédigé le message.
 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité