• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Geneviève Legay prend la parole en gilet jaune au contre-sommet du G7

Geneviève Legay, militante d'Attac 06 interviewée à Hendaye, lors de la manifestation pacifique contre le sommet du G7. / © Lou Krikorian - FTV
Geneviève Legay, militante d'Attac 06 interviewée à Hendaye, lors de la manifestation pacifique contre le sommet du G7. / © Lou Krikorian - FTV

Geneviève Legay est présente au contre-sommet du G7 à Irun et à Hendaye. La militante d'Attac dans les Alpes-Maritimes a pris la parole lors de l'ouverture du contre-sommet. En gilet jaune et avec une béquille, l'altermondialiste âgée de 73 ans, pense qu' "un autre monde est possible".
 

Par Aline Métais

Elle avait prévenu : Geneviève Legay continue la lutte. Après avoir été blessée par une charge de CRS à Nice le 23 mars à Nice lors de l'acte 19 des "Gilets Jaunes", la désormais célèbre militante d'Attac des Alpes-Maritimes poursuit le combat contre les inégalités. Ce matin, infatigable, elle était parmi les manifestants, en tête de cortège à Hendaye (Pyrénées-Atlantiques) pour défendre cet "autre monde" : 

Un autre monde est possible, un monde plus humain, plus écologique. Et pour la crise qui est là il faut s'en occuper quand même ! On ne peut pas rester chez soi et ne rien faire. Moi j'ai trois filles et cinq petits-enfants et je pense à tous les enfants du monde... Quel monde on va leur laisser ? 

Une interview réalisée en marge du défilé par Matthieu Boisseau et Lou Krikorian : 

Depuis le mercredi 21 août, elle est présente au contre-sommet du G7 à Irun. Toujours vêtue de son gilet jaune et avec une béquille pour marcher. Son arrivée est partagée sur le compte Twitter #ContreG7 : 

Geneviève Legay est devenue une personnalité importante au sein d'Attac : elle s'exprime lors de la cérémonie d'ouverture des opposants au sommet. 

C'est important pour moi aujourd'hui d'être là pour témoigner qu'on ne veut plus de cette société d'austérité, qu'un autre monde est possible, plus humain, plus écolo. A commencer par la prise en compte de la crise climatique. 

A la tribune, Geneviève Legay, militante depuis 45 ans, précise qu'elle est aussi là pour continuer à soutenir la lutte des "Gilets Jaunes" : pour l'augmentation du SMIC, l'instauration du RIC et la "démission de Macron". Elle affirme :

Je dis non au G7 parce qu'ils se partagent le monde des riches. Je dis oui à la mise en place de nos propositions alternatives.

 

Icône


Une intervention qui n'est pas passée inaperçue sur les réseaux sociaux et dans les médias. Geneviève Legay a également répondu à une interview dans "Sud-Ouest". Titre de l'article : "Geneviève Legay plus motivée que jamais". La militante, inconnue du grand public avant sa blessure, est devenue une icône qui transcende les frontières niçoises. 
Après avoir milité dans la section Attac des Alpes-Maritimes, elle rencontre maintenant des personnalités politiques. Deux jours plus tard, à Hendaye (autre lieu des opposants au G7), Geneviève Legay pose tout sourire aux côtés de Clémentine Autain, membre d'Ensemble, une composante du Front de Gauche. 
Malgré les séquelles dont elle souffre encore, Geneviève Legay ne s'arrête pas. On l'a vue marcher à Nice le 3 août en mémoire de Steve, ce jeune homme retrouvé noyé à Nantes après l'intervention de la police lors de la Fête de la musique. Pas de trêve estivale donc pour la septuagénaire, habituée des manifestations... et même des contre-sommets. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Dr Nathalie Tieulié ( 06 )

Les + Lus