• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Jean-Pierre Dick (Nice) continue au moins jusqu’au Portugal

© France3 Côte d'Azur
© France3 Côte d'Azur

Cette nuit, Jean-Pierre Dick a testé la navigation dans des conditions plus musclées que ces derniers jours, accompagné par Alex Thomson. Virbac-Paprec 3 s’est bien comporté, "c’est de bon augure pour la suite des évènements"  expliquait le skipper.

Par Yves Lebaratoux

Après l’étude approfondie des conditions météo, le skipper de Virbac-Paprec 3 a décidé de continuer au moins jusqu'au Portugal. Il évaluera la suite à proximité des côtes portugaises. A bord, il  applique le "principe d’attrition".

Alex Thomson, Gentleman skipper :

"Alex a décidé de m’accompagner cette nuit lors du passage de front. Nous nous sommes envoyés des emails, je ne l’ai pas encore vu ni joint par téléphone. Il a fait un très beau geste de marin, c'est vraiment sympa de sa part, je suis fier de lui confier ma troisième place". 

Passage de front rassurant :
"J’ai testé cette nuit la navigation dans 25 nœuds de vent avec des vagues d’environ 3 ou 4m, cela s’est bien passé. J’ai réduit la toile au cours de la nuit. Je navigue avec 3 ris dans la grand-voile et la trinquette. Le bateau se comporte bien dans la vague, j’ai rempli les ballasts.  C’est de bon augure pour la suite des évènements. Le vent va mourir doucement la nuit prochaine".

La décision :
"J’ai avancé dans ma réflexion, je ne vais pas m’arrêter aux Açores. Je vais continuer au moins jusqu’au Portugal. Toutes les conditions de sécurité sont réunies pour cela. Je vais me diriger vers les côtes portugaises jusqu’à la latitude 40° Nord. J’étudierai précisément les conditions météo (vent et mer) au large du Cap Finisterre. Si  les conditions le permettent, je continuerai le Vendée Globe.  Si  ce n’est pas le cas, je serai contraint de m’arrêter". 

Le principe d’attrition :
"J’ai appris un nouveau concept ! Je vais appliquer ce principe à bord qui consiste à une liberté contrôlée et raisonnée.  On connait les risques et on les gère avec une grande attention à la différence du principe de précaution qui bloque l’individu dès qu’un danger apparait. Concrètement, je navigue avec une grande prudence, je réduis la toile, j’évalue les risques. Si c’est dangereux je m’arrête. Si une fenêtre météo s’ouvre favorablement je continue". 

Classement à 12h :
1.F.Gabart - Macif à 442,2 milles de l'arrivée
2.A.Le Cleac'h - Banque Populaire à 108,7 milles du leader
3.JP Dick - Virbac-Paprec 3 à 884 milles du leader
4.Alex Thomson - Hugo Boss à 900,1 milles du leader

Lire également : "Solidarité : Alex Thomson saint Bernard des mers de Jean-Pierre Dick" : 

http://cote-d-azur.france3.fr/2013/01/25/solidarite-alex-thomson-saint-bernard-des-mers-de-jean-pierre-dick-188209.html

 / ©
/ ©



Sur le même sujet

Jérôme Viaud (06), maire de Grasse revient sur la dégradation de sa permanence

Les + Lus