La culture autour des jeux vidéo se plaît sous le soleil de la Côte d'Azur

Play Azur festival, grand tournoi de League of Legends, les événements geek d'envergure s'installent sur la Côte d'Azur et regroupent une communauté déjà bien présente. Ce vendredi 7 juin, une soirée va la mobiliser à Nice, la "Nuit du geek".

Libéré de ses épreuves du contrôle continu, Hugo Theys, 17 ans en classe de Première système numérique va passer la nuit à jouer aux jeux vidéos et regarder des films. Marina, sa maman n'y voit pas d'inconvénient, c'est même elle qui l'y amène. Hugo est en fait passionné de e-sport et souhaiterait en faire son métier, sa spécialité, Mario Kart, ce jeu qui consiste à conduire un kart virtuel et lancer des peaux de bananes aux adversaires pour ne pas être doublé. Cette soirée se passe au cinéma Pathé Lingostière à Nice, une première "Nuit du geek" voulue par le directeur des cinémas Pathé de la capitale de la Côte d'Azur, Samokine Savanna, lui-même passionné de manga. 

"On a commencé à se lancer dans la programmation autour du jeu vidéo il y a deux ans, en rediffusant la finale du tournoi League Of Legends en direct, 150 personnes sont venues pour y assister toute la nuit" raconte-t-il. Depuis, il poursuit la collaboration avec l'association niçoise The Nice Geek pour proposer des rendez-vous autour du jeu vidéo, car la demande est présente. 

Au programme ce soir de 20h à 6h du matin, des jeux vidéos suivis de la projection du film associé, des quiz et des lots à gagner. Le but est de "se retrouver tous ensemble plutôt que de jouer chacun chez soi" explique Quentin Brondeault, président de l'association The Nice Geek.

Depuis 2018, l'association œuvre à fédérer acteurs du jeu vidéo azuréens et passionnés pour faire vivre cette communauté qui grandit petit à petit. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par The Nice Geek (@thenicegeek)

Des grands événements fédérateurs

Une communauté qui se retrouve de plus en plus IRL, "In Real Life" comme ils disent, soit dans la vraie vie, avec de gros événements comme le Play Azur Festival dont la 7ᵉ édition avait lieu en mai, mais aussi cet immense tournoi League Of Legends, les LFL days à l'ambiance digne d'un stade de football

Même le carnaval de Nice s'y est mis, avec son thème cette année de la pop culture, comme aime le rappeler Quentin Brondeault. Un char entier était dédié à cette culture geek et jeux vidéo, imaginé par le Youtubeur Cyprien. 

Quand on s'éloigne un peu on a aussi le Replay festival de Mouans-Sartoux et même le Mangazur à Toulon.

Quentin Brondeault - Président association "The Nice Geek"

Le jeu vidéo a réussi à s'aménager une petite place au célèbre festival international des jeux de Cannes et devrait même avoir son propre festival. D'abord annoncé pour octobre 2023 puis repoussé à octobre 2024, on n'avait peu de nouvelles du devenir de ce Cannes gaming Festival. Contactée ce jour, la ville de Cannes assure que le projet est toujours en cours, "ça prend plus de temps que prévu et on recherche le bon partenaire pour en faire un événement d'envergure". 

... aux usages du quotidien

À Fréjus, ville de Hugo et sa maman, les bibliothèques municipales proposent des rayons jeux vidéos et le jeune a rejoint un club e-sport avec lequel il s'entraîne plusieurs fois par semaine. "Depuis deux ou trois ans ça se développe vraiment,il y a de plus en plus de tournois, dans les conventions, mais aussi des lieux plus insolites comme un magasin ou bien un cinéma" raconte Marina, elle ne joue pas, mais aime l'ambiance qu'elle y retrouve. Cette "nuit du geek" s'annonce justement plus grand public, moins pro que les conventions, et c'est aussi ce que notre duo recherche, "ce sera fun et amusant, puis voir les autres joueurs en vrai, c'est mieux qu'en virtuel." 

Des salles dédiées en expension 

Un bon filon également pour les entrepreneurs. L'Antibois Benjamin Clemente a ouvert son concept de party room dédiée au gaming il y a un peu plus d'un an. Une salle entière composée d'ordinateurs de pointe pour les jeux vidéos, de consoles de jeux, de bornes d'arcades... à louer pour une après-midi ou une nuit.

"Cela permet un peu de retrouver cette époque que j'ai connue plus jeune où on se retrouvait avec les copains pour jouer tous ensemble, avec le jeu en ligne on avait un peu perdu ça" explique celui qui a ramené le concept de Corée et assure être le seul en France à le proposer. 

Une bonne idée car il enregistre environ 300 clients par mois et ouvre dans quelques semaines une deuxième salle, en plein centre-ville de Nice. Sa clientèle est multiple "je n'arriverai même pas à vous donner de tranche d'âge, j'ai parfois des familles qui viennent toutes ensemble, avec les grands-parents, pour un anniversaire."

Dernièrement, il a noué un partenariat avec un collège d'Antibes, les jeunes viennent s'essayer au Gaming accompagnés de leurs professeurs qui ont intégré le jeu vidéo dans leur programme éducatif. Depuis 2006, le jeu vidéo est reconnu comme le 10ᵉ art par le ministère de la Culture. En 2020, le chiffre d’affaires français de son industrie dépassait celle du cinéma.

Le monde professionnel du jeu vidéo tout juste présent

Seulement si la culture et le public est bien présent, les entreprises, elles manquent encore un peu à l'appel. Il y a deux ans, Laurent Cluzel, professionnel du jeu vidéo pendant trente ans, a souhaité monter son école à Nice. Il s'est heurté au manque d'industries locales, "il n'y avait aucun cluster du jeu vidéo, les plus proches sont à Marseille et sa région proche" raconte-t-il.

Il a finalement rejoint le projet de l'école Isart, présentée comme deuxième meilleure école du jeu vidéo au monde avec des campus à Paris et au Canada. "Ils ont choisi Nice pour son côté carte postale et surtout sa proximité avec l'aéroport international, pratique pour faire venir les intervenants canadiens et parisiens", sans oublier ce projet de développement de l'industrie créative culturelle porté par la Métropole Nice Côte d'Azur avec les studios de la Victorine.

L'objectif est désormais de créer une synergie autour de cette école qui comprend un incubateur pour que ces nouveaux talents formés créent leurs propres entreprises et restent sur la Côte d'Azur. Cela commence dès cet été avec l'organisation d'un festival du jeu vidéo à Nice à l'espace 109 du 1er au 13 juillet intitulé "UMANoïd / Game is art". "Il y aura une partie exposition de concept art, des tables rondes et conférences, des projections de making..." précise le directeur de l'école. 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité