Sobriété énergétique : la Métropole Nice Côte d'Azur au régime sec pour passer l'hiver

Publié le Mis à jour le
Écrit par Nathalie Layani .

Des routes plongées dans le noir, plus de télétravail, moins de surfaces de bureaux et même des remontées mécaniques au ralenti : ce jeudi 6 octobre, les élus de la Métropole ont adopté un plan de sobriété qui prévoit aussi des aides pour les entreprises.

Diminuer de 10% notre consommation d'énergie cet hiver : l'objectif affiché hier par le gouvernement lors de la présentation de son plan de sobriété énergétique est aussi celui poursuivi par la Métropole Nice Cote d'azur. Et ça se ne se fera pas sans quelques efforts, annoncés en septembre, et votés ce jeudi 6 octobre. 

  • Moins de bureaux : 6000 mètres carrés en moins dès la fin de l'année, c'est autant de surface que la Métropole n'aura plus à chauffer. Elle vise une réduction de ses locaux de 18 000 mètres carrés d'ici 2024. 
  • Plus de télétravail : c'est la conséquence logique. 20% des agents métropolitains travailleront chez eux cet hiver, 30% l'an prochain. Des économies pour la collectivité, par forcément pour les personnes concernées, qui devront consommer, et donc payer, plus d'électricité à leur domicile. 
  • Routes dans le noir partiel ou total : préparez-vous à rouler pleins phares sur certains axes. La voie rapide et l'avenue Simone ne seront pas éclairées la nuit. Sur la Promenade des Anglais, la luminosité sera réduite
  • Façades éteintes : la métropole s'engage aussi à éteindre la lumière des façades des musées et des éclairages décoratifs de 23h à 5h
  • Remontées mécaniques au ralenti : lors des faibles affluences, leur vitesse sera réduite. La Métropole n'en est pas encore à remettre en cause le modèle écologique des stations de ski. Elle propose de programmer la neige de culture dans les heures creuses de la nuit et précise : " d'autres mesures seront prises en fonction de l'évolution de la situation et des premières chutes de neige : aucune option n'est exclue". 

En parallèle de ces mesures de restriction énergétique, les élus ont aussi voté des aides pour les particuliers et les entreprises : 

  • un accompagnement personnalisé au sein du guichet métropolitain de la rénovation. Toute personne souhaitant mieux isoler son logement pour bénéficier gratuitement de conseils et d'aide pour obtenir des subventions
  • un plan d'aide pour la rénovation des bâtiments industriels et touristiques : la Métropole dépensera un million d'euros par an pour aider les entreprises de ces secteurs, sans dépenser plus, car en contrepartie les aides à l'achat de véhicules électriques neuf seront réduites. 
  • la rénovation des bâtiments publics : 100 millions d'euros y seront investis. Une petite ligne de ce plan de sobriété n'aura pas échappé aux opposants à l'extension de la coulée verte : "suppression de deux passoires énergétiques d'ici 2025 : TNN et Acropolis". 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité