Le maire de Nice, Christian Estrosi, préconise le port du masque dans les transports publics

Publié le Mis à jour le

Ce lundi 27 juin, le maire de Nice et président de la Métropole Nice Côte d'Azur a préconisé le retour du masque et le respect des gestes barrières dans les transports publics pour contrer la propagation du Covid-19 qui amorce une 7e vague en France.

Sur les 28 derniers jours, la France a comptabilisé plus d'un million de nouveaux cas de Covid-19. Le pays est le 5e le plus impacté au rang mondial, devancé par le Brésil, l'Allemagne, Taïwan et les Etats-Unis selon le très réputé institut américain Johns Hopkins situé à Baltimore.

Cette nouvelle vague se traduit sur le territoire maralpin par une augmentation croissante de nouveaux cas. Elle est actuellement sujette à un taux d'incidence de 580 (soit le nombre de personnes positives pour 100.000 personnes), alors que cette moyenne nationale est de 566.

Rappelons également que le seuil d'alerte, de 50 cas pour 100.000 personnes, et dépassé près de 11 fois par les Alpes-Maritimes. 

Le maire de la plus grande ville du département souhaite préconiser le retour du masque dans les transports publics, tram et bus compris. 

Un chiffre 25 fois supérieur ?

Le maire de Nice s'est inquiété que le "nombre de cas pourrait être 25 fois supérieur aux chiffres officiels", déclarant que "l'augmentation des hospitalisations montre une dégradation depuis 2 à 3 semaines".

C'est un répit de courte durée que nous aura offert le virus puisque cette contrainte dans les transports a été levée au niveau national le 16 mai dernier.

A ma demande, le Conseil scientifique de la Ville de Nice s’est réuni vendredi 23 juin face à la recrudescence du Covid-19 et au regard de tensions possibles en milieu hospitalier. Nous préconisons de nouveau un strict respect des gestes barrières, le port du masque dans les transports publics et nous invitons les personnes qui peuvent ressentir des symptômes liés à la Covid-19 à se faire tester sans délais.

Christian Estrosi, Maire de Nice et Président de la Métropole NCA

Par communiqué de presse, les services municipaux ont indiqué par ailleurs que des actions à destination des plus de 80 ans qui peuvent bénéficier de la seconde dose de rappel.

"Une nouvelle campagne de communication à l’échelle de la Métropole sera déployée afin d’intensifier la sensibilisation à la vaccination." fait savoir également ce document envoyé peu avant midi ce lundi 27 juin. 

L’Agence de Sécurité Sanitaire Environnementale et de Gestion des Risques doit publier également, chaque 48 heures, "l’évolution de l’épidémie et les chiffres liés à la présence de la Covid-19 dans les eaux usées".

Anticiper la rentrée des classes

Les centres de dépistage et notamment les dépistages salivaires pour les enfants vont rouvrir, à compter du 3 août, dans les locaux de la rue Saint-François de Paule.

En cas de nouvelles indications vaccinales pour les Français, décidées au plan national, il est expliqué que "si le gouvernement venait à imposer un rappel systématique pour toute la population, la Métropole Nice Côte d’Azur aurait la capacité de réactiver le vaccinodrome du Palais des Expositions à compter de l’annonce gouvernementale et que des équipes mobiles sillonneront la Métropole au plus proche de ceux qui souhaitent être vaccinés."

Des centres éphémères seront multipliés dans Nice pour permettre de faire des dépistages avant la rentrée des classes, soit la semaine du 29 août.