Législatives 2024. Il se dit "illustre inconnu", qui est Bernard Chaix, le nouveau député des Alpes-Maritimes

Ce commerçant de Nice, proche d’Eric Ciotti, est le seul nouveau visage envoyé par les Alpes-Maritimes à l’Assemblée nationale à l'issue de ces sélections législatives 2024.

C’est la surprise de cette élection législative dans les Alpes-Maritimes : Bernard Chaix, sous l’étiquette LR-RN, a déjoué tous les pronostics dans la 3ᵉ circonscription en devançant le député LR Estrosiste sortant Philippe Pradal, qui n’a pas maintenu sa candidature pour faire "front républicain".

Une "alliance de la honte" dénoncée par Éric Ciotti lorsqu'il a annoncé, devant sa permanence du port de Nice, la victoire de son poulain, qui s’est donc imposé au second tour face à la candidate du Nouveau front populaire Laure Quignard, avec 53,71%.

Ça a été une bataille difficile mais vous savoir comme je suis heureux d’avoir ramené cette circonscription détenue par les Macronistes depuis sept ans, et c’est moi, un illustre inconnu, qui l’ait ramenée dans le giron !

Bernard Chaix, élu député de la 3e circonscription des Alpes-Maritimes

Bien connu à Nice pour ses activités dans le commerce, Bernard Chaix, 59 ans, s’est lancé récemment en politique. Il est issu d’une famille de commerçants niçois, petit-fils du fondateur du "Comptoir textile du Sud Est".

1 million de chiffre d’affaires

L’entreprise familiale fondée en 1936, avant d’être rebaptisée Chaix Décoration, est aujourd’hui spécialisée dans les tapis, parquets et autres revêtements de sols. Implantée au cœur de Nice, à l’angle des rues de Russie et Paul-Déroulède tout près du centre commercial NicEtoile, la société réalise plus d’un million d’euros de chiffre d’affaires annuel.

Bernard Chaix a d'abord fait ses armes dans les instances professionnelles : élu président de la Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises des Alpes-Maritimes en 2007, vice-président de la CCI en charge du commerce, membre de l’Union pour l’entreprise des Alpes-Maritimes... Patron respecté par ses pairs, il va se lancer en politique en 2020 aux côtés de Christian Estrosi.

Courte idylle avec Christian Estrosi

Lors des municipales de 2020 à Nice, il est co-listier de Christian Estrosi, à la 49ᵉ place sur sa liste. C'est ainsi qu'il obtient son premier mandat de conseiller municipal, puis est nommé conseiller métropolitain dans la foulée. En 2021 il remporte l’élection dans le 8ᵉ canton de Nice (Saint-Roch, Roquebillière, Pasteur, Riquier) et intègre le conseil départemental des Alpes-Maritimes.

Mais le divorce est rapidement consommé avec Christian Estrosi. Dès octobre 2021, le maire de Nice lui retire sa subdélégation à l'agriculture urbaine.

À l’origine de la rupture, un vote au Conseil départemental en faveur du maintien du Comité régional du tourisme (CRT) Côte d'Azur, alors que le maire de Nice soutient un Comité régional unique en région Provence Alpes Côte d’Azur.

Artisan du "grand chelem" d'Éric Ciotti

Son rapprochement avec Éric Ciotti est acté, Bernard Chaix bascule dans l’opposition municipale à Nice. Lorsque le président national (et départemental) des Républicains prend tout le monde de cours en annonçant qu'il s'allie avec le Rassemblement national, Bernard Chaix adhère immédiatement à la démarche.

Bombardé dans la 3ᵉ circonscription face à Philippe Pradal, il devient, au terme d'une campagne éclair, le seul nouveau député des Alpes-Maritimes. Et il permet à Éric Ciotti de réaliser son "grand chelem" à Nice pour remporter toutes les circonscriptions où il présentait des candidats.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité